Le Maroc Souverain dans son Sahara National

En tant que Marocain/es, on a rien a montrer et rien a démontrer au reste du monde, nous sommes dans nos droits et dans notre pays millénaire.

Avec tout le respect que l’on peut avoir pour nos Neveux Judaïques du Maroc, le Maroc n’a pas, n’avait pas et n’aurait pas a négocier ou marchander son intégrité territoriale qui est le résultat d’une juste et légale récupération de ses propres terres qui furent abusées, spoliées et usurpées.

Le Maroc n’est pas un pays construit de toutes pièces par des impérialistes et des colonisateurs ou bien des envahisseurs. Dans son histoire même moderne, le Maroc a eu des relations internationales qui reconnaissaient ses frontières et son autorité centrale comme légitime et souveraine.

Le Sahara Marocain est Marocain bien avant la création d’Israël, la création du mouvement sioniste, la partition de la Grande Syrie, la création de l’Arabie Saoudite et autres Etats du Golfe, la creation de la République Française, bien avant la création des Etats Unis et bien avant la création de l’Etat-Nation concept.

Les Judaïques Marocains accompagnèrent cette évolution du Maroc et de son Sahara puisque leur présence au Maroc fut avant toutes ces transformations étatiques ayant pris place dans le giron et le sillon et autour du Maroc qui fut de très loin un pays souverain et non suzerain aucun autre état et cela durant la période d’avant l’arrivée des impérialistes français et leur accords avec les dirigeants renégats au Maroc qui ont permit leur installation et la division du Maroc en zone d’influence et de protectorat et colonisation française et espagnole.

Le roi Mohammed V (1909-1961) avait dû accepter l’indépendance du Maroc amputé des enclaves espagnoles et ne comprenant pas les territoires que les nationalistes, au nom de l’histoire, estimaient marocains, c’est-à-dire tout le Sahara jusqu’au Niger et au Sénégal: autrement dit, la région de Tindouf, qui faisait partie de l’Algérie française, le nord de l’actuel Mali jusqu’à Tombouctou, la Mauritanie et le Sahara-Espagnol. Même s’il ne renonçait pas définitivement à ces territoires, le roi considérait néanmoins que l’indépendance immédiate était préférable. 

L’ignorance quand elle est enracinée dans un sol désertique, elle donne un produit amère, dégoûtant et même prisonnier, si ce n’est une sorte d’aberration humaine



L’Autoritarisme est la Rançon de la Paix sans Consensus Populaire et Progrès Social

Dans un débat sur une question comme la réalisation de la paix dans un environnement ou les conflits ont été une source de création de pouvoirs. de transformation des frontières et de continuel changement des alliances internes et externes ou tout en étant une région d’intervention étrangères conduites en fonction des répercussions de ces continuelles imbrications diversifiées dans leurs manifestations mais ayant le même dénominateur commun qui est celui l’instauration de régimes favorables aux puissances étrangères.

Au niveau de la conduite du processus de la paix, l’approche est identique vu que la paix objectivée est en elle-même une graduation stratégique répondant aux conséquences et aux ambivalences provoquées et résultantes de l’interaction des manifestations citées plus haut.

Dans cette optique, la paix n’est et ne peut être un moyen de résoudre les causes réelles de l’existence des conflits adjacents puisqu’elle vise seulement la reconnaissance institutionnelle sans aller a transformer la réelle dimension le progrès social, la stabilité politique, l’amélioration des conditions de vie, le renforcement des droits des citoyens et la démocratisation des outils de l’Etat et des instruments de gouvernance et de représentation populaire.

Pour ne citer qu’un seul exemple, l’Egypte a conclu une paix avec Israël, c’est un acquis mais l’Egypte d’aujourd’hui ne fait que s’empirer dans un Etat militaire-bureaucratique dirigé par un autoritarisme sans précédent dans l’Histoire de l’Egypte moderne.

On ne peut ne pas aller vers la conclusion de dire que la Paix extérieure se doubla en une sacralisation intérieure de la consolidation de l’autoritarisme du régime héritier. En d’autres mots, l’autoritarisme dictatorial est un heritage de cette Paix qui s’arrêta aux Frontières de l’Est désertique du Sinaï ou continue de régner une resistance doublée d’une désobéissance tribale que l’on qualifie de “terroriste”.

 Wednesday 23 December 2020

HM the King Reiterates Morocco’s Constant Position in Support of Palestinian Cause in Message to President Mahmoud Abbas

HM the King Reiterates Morocco's Constant Position in Support of Palestinian Cause in Message to Pre

HM King Mohammed VI, may God assist Him, addressed a message to His brother, His Excellency Mahmoud Abbas Abu Mazen, President of the State of Palestine, in which the Sovereign expressed His satisfaction with the content of the important telephone conversation He had with His Excellency on Thursday, December 10, which was marked by a fruitful dialogue and reciprocal interaction on the constant position of the Kingdom of Morocco on the Palestinian issue, and its permanent and continuous commitment to the defense of the legitimate rights of the Palestinian people.

In this message, His Majesty the King reiterated the constant position of the Kingdom of Morocco in favor of the Palestinian question, based on the two-state solution, as internationally agreed, as well as its attachment to negotiations between the Palestinian and Israeli parties as the only way to achieve a final, lasting and comprehensive settlement to this conflict.

In His capacity as Chairman of the Al-Quds Committee, an offshoot of the Organization of Islamic Cooperation, HM the King reaffirmed that He will spare no effort to preserve the historical and ancestral identity of the Holy City as a land of cohabitation between the monotheistic religions.

The Sovereign also affirmed that He will continue to defend the special status of the city of Al-Quds Asharif, the respect of the freedom to practice religious rites for the followers of the three monotheistic religions, as well as the respect of the Muslim character of the Holy City and Al-Aqsa Mosque.

HM the King also affirmed that Morocco has always placed the Palestinian question at the same level as the issue of the Moroccan Sahara issue and that the Kingdom’s action to uphold the Moroccanness of its Sahara will never be done, neither today nor in the future, to the detriment of the struggle of the Palestinian people for their legitimate rights.

The Sovereign noted in this context that Morocco will continue its constructive commitment to the establishment of a just and lasting peace in the Middle East region.

On this basis, and in harmony with what was agreed upon between the two Leaders, His Majesty the King informed His Excellency President Abbas that He will soon convene the 21st Session of the Al-Quds Committee in Morocco to consider ways and means of consolidating the preservation of the special status of the city of Al-Quds Asharif, and contributing to safeguarding the inviolability of its historical and civilizational sites, its spiritual symbolism and its religious identity.

In the same context, the structures of the Bayt Mal Al-Quds Al-Sharif Agency will soon be updated to give it a new impetus and enable it to pursue, under the personal supervision of His Majesty, the implementation of concrete plans and programs in the fields of health, education and housing, as well as everything related to the social component to the benefit of the Palestinian inhabitants of Al-Quds.” End of the quote.

MAP 23 December 2020

You May Also Like

+ There are no comments

Add yours