Maroc, France, Allemagne, Roumanie, Tunisie: Said El Mansour Cherkaoui Sport Espace ·

Mazagão – Mazagan – El Jadida – Maroc


Said EL Mansour Cherkaoui – El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala Morocco

VisitSaid EL Mansour Cherkaoui – Said El Mansour Cherkaoui ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Fortaleza Mazagão Mazagan El Jadida Doukkala Maroc Morocco Africa

Athletic Biography of Said EL Mansour Cherkaoui

Images may be subject to copyright by and For Said El Mansour Cherkaoui – et toutes les autres publications par Said El Mansour Cherkaoui. Learn More

Related images sportives de Said EL Mansour Cherkaoui

Click here to see more pictures on the sport disciplines practiced by Said El Mansour Cherkaoui

Said El Mansour Cherkaoui parle de la Dream Team jdidie du handball : L’EJUC des années soixante et soixante dix

Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco

Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco

Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco
Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco
Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco
Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco
Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco
Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco
Said EL Mansour Cherkaoui - El Jadida ☆ Mazagan ☆ ⵎⴰⵣⴰⵖⴰⵏ Mazagão Doukkala  Morocco

Mon Frère, mon

complice dans le bien-être et le partage de la fraternité respectueuse, l’homme, mon Coéquipier qui pouvait me défendre et rester a mes cotés qu’importe le déroulement du match et autres événements et rencontres. mon Confident de Classe et de Fréquentation Mazaganaise MAZAGAN A L’AISE BALESE, de Poly a Poincaré et retour dans la Salle des Sports et tout l’espace ou Farha, NACHATE TA CHATE PAS LE CHAT – WASHE ET LES WACHACHA qui sont la dérision de nos Nouktas que l’on accompagné par la Musique Rocking the Medina Kdima et Jadida.

Mazagão foi uma antiga possessão portuguesa no norte da África, hoje em território marroquino, entre o século XV e meados do século XVIII.

Ces avenues et ces rues de nos rencontres étaient les lieux de l’intronisation de Reines et des Shining Stars of Atlantic City, et cela à partir de Jarda le lieu de naissance, Chemin de Notre Dame, en passant par Rjila et les remparts de la Fortaleza Mazagão, pour se défouler sur le parquet de bois de la Salle des Sports comme des danseurs d’été de ballet et en hiver en sauterelles poursuivant et volant dans le vent accrochés à des ballons qui nous servaient de boulet de canon a faire trembler les filets de toute nature, une fois cette Tbourida sans fumée de Barroude mais juste d’aisance fertile en célébration et partage d’équipe et de victoires en score.  

Nous sommes les “Guerriers” de la Paix Sportive et de la Dignité Athlétique de l’Histoire de notre Ville glorieuse par son passé libérateur.

Mazagão foi uma antiga possessão portuguesa no norte da África, hoje em território marroquino, entre o século XV e meados do século XVIII.

On allait se planter à travers la Rue Jean Bart et le Parc Lyautey pour se recueillir sur les bassins de poisson multicolors et continuer notre écoute de la musique sous le pergola fleuri pour rejoindre la grande scène naturelle de toute notre Baie de Mazagao et tout cela juste pour méditer et rédiger en imaginaire notre trace quotidien comme des scribes écrivant nos mémoires et rêvant de nouvelles sur ce écran géant.

Cet horizon qui nous invitait au voyage dans le temps, dans la conjugaison et dans l’imaginaire comme dans le réel, un appel juste en face de notre regard.  

Cet l’horizon serein servant de toile de fond pour les vagues folles et indomptees de notre generation et de nos pensees meublant les cabines vertes, les terrains improvisees de foot et de volley couvert de sable fin de Deauville Plage.  

La on plantait nos rêves de demain et nos mémoires quotidiennes, le ciel n’avait point de limite pour nos regards dans le monde qui nous unit dans la fraternité et le respect de l’autre nous servant de modèle et d’exemple à suivre dans notre chemin comme une silhouette et une ombre de lumière qui nous guide et éclaire notre avancée vers un nouveau destin. 


Said El Mansour Cherkaoui shared a memory to the group: Mazagan Magazine. June 9, 2017 · 

Une Prise de Vue sur le Handball avec l’EJUC a El Jadida

Le comité de dirigeant de l’EJUC vu notre montee et maintien en premiere division du championnat national de Handball a encore une fois fait des merveilles pour notre équipe de Handball El Jadida Université Club – EJUC, il nous a procuré des survettes toutes neuves. Les premières que j’ai endossé avec l’EJUC et nous étions tellement content et fier que j’ai pris cette photo le même jour.

En fait, notre EJUC avant qu’elle ne devienne l’UCEJ c’était comme une Famille, ils nous habillaient toujours avec des tenues à la page, l’élégance en soi oblige pour la fête et la célébration. En fait, on avait vraiment besoin de ces survettes “to look good” en face de l’Equipe Tchèque Handball de Bratislava “Étoile rouge de Bratislava” qui est venu disputer avec nous une rencontre amicale dans la Salle des Sports d’El Jadida. Cela lui a servit puisque l’année d’après, Étoile rouge de Bratislava est devenue championne de la Tchécoslovaquie, eh oui la Baraka de Doukkala traverse le Rideau de Fer de l’Europe de l’Est.

C’était pour nous comme un jour de fête, Aid ou on s’habillait avec des vêtements neufs et voila Fdel ou Mourrkachi ou bien Mustapha Fdel et Abdellah Sawar au coin du Parc Lyautey en train de prendre nos photos.

Abdellah Bettioui

Ces survettes furent suivies par un grand match contre une équipe de handball tchèque de Bratislava, une nouveauté supplémentaire puisqu’on jouait souvent contre des équipes allemandes,

Le tout reste à confirmer et si ma mémoire est nette. On verra si Ouled Bettioui, Sidi Abdellah Bettioui va tirer encore dans la lucarne du côté des 90 degrés, comme d’habitude.

Said El Mansour Cherkaoui 9 /6/ 17

8 Years Ago – See your memories

ActiveSaid El Mansour CherkaouiJune 9, 2015


Hommage et en Honneur a Mes Amis et mes Coéquipiers dans toutes les Équipes Sportives au Niveau Régional, National et International

How, How, How I wish you were all here

Poème que j’ai rédigé avec comme inspiration le fameux Tube des Pink Flyod et cela pour rendre un Grand Hommage a mes Frères Sportifs, dirigeants, entraîneurs et supporteurs au Maroc, en France, en Allemagne et ailleurs dans ce monde de fraternité athlétique respectueuse.

Cet Hommage est adressé aussi pour toutes les disciplines que j’ai pratiqué en tant que Joueur Licenciée par les Fédérations Royale Marocaine de Football, Volley-ball, Basketball, Handball, et Escrime au Maroc et aussi comme Entraîneur, Joueur Professionnel et Capitaine d’équipe civile et universitaire en France et en Allemagne. Pour le Tennis comme pour le Club Nautique de Mazagan, ce fut la Carte de Joueur et membre délivré par le Ministère de la Jeunesse et du Sport d’El Jadida.

Friends – In Memory and in Honor of all my Friends and Teammates (especially those who we regret and have preceded us to the Next Games and World) in all these Sport Team and Sport Disciplines I practiced and with Them Locally, Regionally, Nationally and Internationally in Morocco, France and Germany and in others Stadiums and Gymnasiums around this World (Mazagan – El Jadida, Maroc, Grunstadt, Darmstadt, Steinheim and Munster [West Germany], Bucharest (Eastern Europe], Tunis, Montpellier, Grenoble, Paris, France [1972 – 1987]

Said E. Cherkaoui Sport Bio

Said El Mansour Cherkaoui Sport Bio

Polyvalence Sportive ★ Said El Mansour Cherkaoui★ Escrime ★ Volley-Ball ★ Basketball ★ Handball ★ Football ★  Maroc ★  France ★  Allemagne ★ Tunisie ★ Roumanie ★ ★ ★ ★ ★ Said El Mansour Cherkaoui Souvenir · Mazagão Mon Frère, mon complice dans le bien-être et le partage de la fraternité respectueuse, l’homme, mon Coéquipier qui pouvait me défendre et rester a mes cotés qu’importe le déroulement du match et autres événements et rencontres. Mon Confident … Continue reading Said E. Cherkaoui Sport Bio

Cette photo fut prise juste en face de la Salle des Sports de Mazagan – El Jadida, c’est en 1969-1970

Running over the same old game


How I wish, how I wish you were here.

We were just two players of various sports in a stadium, year after year


This image has an empty alt attribute; its file name is image-17.png
Cette photo fut prise juste en face de la Salle des Sports de Mazagan – El Jadida, c’est en 1969-1970

What have we found, beside ourselves

The same old glories and fears


Wish you were here

We were young and innocent as heaven can be in a world of hell


We stayed in hotel named Sans-soucis while we look for a smile behind the veil

Can you tell how this smile was for real or just a steal


How I wish, How I wish you were real and were here

We did not have heroes but have friends more robust than steel

We run for the Green Star and Red Field while we had no song to sing

We reach the peak of our dreams without making the rest to be real

How, How, How I wish we were real and you were here

Beautiful minds and beautiful performers were our teams

Players, dancers and acrobats were our friends and now are above the clouds in Heaven

We remember their smiles and their words with dry and hot tears

How I wish, How I wish, How I wish they were still with us HERE

Rahima Allah Man Sabakana Min Asdakina Laaibine Fi Kouli Maidane


ENJEUX ET AVENIR 01 décembre 2008

Basket-ball

Enjeux et avenir…

 LE MATIN 01 décembre 2008 à 14:25

Le basket-ball marocain est-il en déclin ?

A première vue, la réponse est oui. Les résultats enregistrés ces deux dernières décennies sont catastrophiques.

Enjeux et avenir…

La dernière grosse performance réalisée par le cinq national remonte à l’édition de 1980 où il a terminé à la troisième place à la coupe d’Afrique des nations.
Les années de gloire du basket national remonte aux années 60 où l’équipe nationale a remporté le titre du champion d’Afrique en 1965. Elle a également fini deuxième en 1964 et troisième en 1962. Depuis, plus rien. Pis encore, la sélection a de plus en plus de mal à se qualifier pour les phases finales de la coupe d’Afrique. On parle de plus en plus de déclin de cette discipline qui présente des signes de détresse. Seulement, certains spécialistes ne sont pas de cet avis.
Selon Hatim Abdelatif, chargé de la remise à flot du basket-ball, le niveau du basket au Maroc n’a pas régressé, mais c’est surtout les autres pays qui ont évolué. « A l’époque où Maroc brillait sur la scène continentale, peu de pays africains prenaient part à ces championnats parce qu’ils n’avaient pas eu encore leur indépendance. Une fois qu’ils l’avaient recouvrée, les choses ont changé puisqu’ils ont un plus inné par rapport à nos joueurs en l’occurrence la morphologie.

Si on prend en considération tous ces paramètres, on dirait plutôt que notre basket-ball n’a pas régressé, au contraire, il a connu quelques progrès», a-t-il indiqué. Et d’ajouter que le basket-ball national a connu des transformations profondes et beaucoup de progrès dans plusieurs domaines notamment l’amélioration de la situation financière de la FRMBB qui était, dit-il, précaire dans les années 90, l’avènement du sponsoring et la valorisation des compétitions, l’organisation d’actions de développement telles que la caravane du Basket ou les opérations «Casa-Basket» et «Fès-Basket».
Ceci dit, les progrès réalisés ne sauraient nous détourner de l’autre constat qui concerne les difficultés matérielles que vivent les clubs et qui les empêchent d’emboîter le pas à cet élan de progrès et de jouer leur rôle de vivier en formant des joueurs de niveau.

A ceci s’ajoute la précarité des ligues régionales dont la source de revenus se résume à la seule subvention fédérale et dont la plupart n’ont ni sièges, ni personnel et encore moins d’aide et de reconnaissance de leur environnement institutionnel. Sans pour autant oublier un manque flagrant d’infrastructures sportives de base et d’installations de proximité. Tous ces problèmes et bien d’autres font que jusqu’à présent, il y a une incapacité de constituer des équipes nationales de haut niveau en raison de l’incapacité d’assurer aux jeunes une formation de qualité qui puisse nous garantir une relève digne de ce nom. Le basket-ball marocain a plus que jamais besoin d’un réveil des collectivités locales qui devront se mettre davantage en première ligne pour réaliser les infrastructures qui ne sont plus aujourd’hui le seul apanage de l’Etat ni de la fédération. Si la fédération peut constituer un cadre propice pour réussir des actions ponctuelles, il n’en demeure pas moins que la plupart des clubs et des ligues qui constituent la base de la pyramide basket n’arrivent toujours pas, malgré leurs bonnes volontés à s’ériger en structures dynamiques à même de s’acquitter des missions de formation, d’animation et de développement dont elles sont investies a l’échelle locale et régionale.
——————————————————————–

Objectifs et stratégies

Trois grands objectifs ont été fixés à l’horizon 2012. D’abord, élargir la base des structures d’accueil à 150 clubs au lieu de 72 en 2007 et porter le nombre de licencies à 150 000 au lieu de 10000 actuellement. Ensuite, améliorer les performances des équipes nationales masculines et féminines pour intégrer le top cinq à l’échelle africaine. Enfin, développer la pratique du basket-ball dans toutes les villes du Royaume pour en faire une force de pénétration des jeunes et un levier de développement durable.
Pour atteindre ces objectifs, la FRMBB devra mettre en oeuvre une stratégie globale qui s’articule autour de six axes principaux : le renforcement du dispositif de formation des joueurs et des cadres, le développement des structures d’accueil et des ligues régionales, le développement des infrastructures, la valorisation des compétitions, la réorganisation de la structure fédérale et l’adaptation de la réglementation et la promotion du basket-ball de masse et sa vulgarisation.
———————————————————————

Centres de formation régionaux

Ils sont conçus comme des lieux de formation et des filières d’accès au haut niveau. Ces centres qui seront en nombre de six seront implantés dans des zones géographiques à forte potentialité basket et permettront aux joueurs nationaux de mener de pair une formation sportive intensive et une formation scolaire adaptée. A l instar de la démarche adoptée pour le centre fédéral, les joueurs (16 garçons et 16 filles par centre, soit un effectif total de près de 200 jeunes), dont l’âge variera de 15 à 18 ans seront sélectionnés sur la base de critères précis et suivront des entraînements biquotidiens (2 fois par jour). Ils participeront, le week-end, aux championnats nationaux pour garder toujours le contact avec la compétition.

Badreddine Hachad . oe

· Centre Sportif Bellevue – Agdal – Rabat

Soufiane? – AS Sale – – Said El Mansour Cherkaoui USEJ – Bouchaib CMC et Corpo – Badredinne Hachad Wydad WAC – Stage de Selection de l’Equipe Nationale Marocaine de Basketball – Orangers et Centre National Sportif de Bellevue, Agdal, Rabat – 1968 – 69

La génération des années 60 ,une génération d’Or. Champion, d’Afrique rn 65 ,plusieurs fois sur le podium, participation aux jeux olympiques de à Mexico en 68,

Allah yrhem ceux qui nous ont quitté et longue vie inshallah aux autres

Bensiamar, Belgnaoui, Bouazzaoui, El Yamani, Seyad , Bel Caid Allal, Lahbabi,
Abderrahman Erradi, Mohamed Alaoui.

Said Che . ol  · 

Souvenirs, souvenirs

Une photo de légendes, une photo qui regroupe une génération qui marque à jamais l’histoire du basket-ball national.

Une génération qui a connue par trois fois le podium africain.

Une génération que les jeux olympiques gardent jalousement le nom,avec à la base un Mokhtar Seyad Seyad troisième meilleur réalisateur des JO mexico 68.

Que du beau monde.

Photo prise en 1968 à Kenitra (stage de préparation pour le JO Mexico 68)

44 – 2 Comments

  • Said El Mansour Cherkaoui Badreddine Hachad Warak Dima Maalem meme dans les mémoires J’avais eu le plaisir de rencontrer Mokhtar Seyad lorsqu’il était encore a Kenitra et Bouazzaoui de Salé, qui grâce a Bouazzaoui durant un stage de recrutement a l’Ecole des Sports d’Ain Sbaa de Casablanca qu’il dirigeait que je fus sélectionné la premiere fois en Equipe Nationale Marocaine de Basketball.Ce qui est incroyable, c’est que mes rencontres avec Seyad avant qu’il parte pour la Belgique furent suivies de celle avec Bouazzaoui et cela incroyable mais vrai: la même année que cette photo, en 1968.
  • Ainsi Badreddine Hachad maintenant tu sais que c’est grâce a Bouazzaoui et Seyad que j’ai et nous avions eu la chance de renouveler notre connaissance sur les terrains mais cette fois-ci au sein de la Sélection Nationale a Rabat dont tu connais toute l’histoire de notre destin.Je vais garder une copie de cette photo qui manquait dans mes collections Tabarka Alikoum wa Allah ya Hfadkoum and Koulouna Ajmaeen AmeenAllah ya Rham Koulou ma Kanou maana fi nefssa Mayadine be Kheir wa Tissir Allah ya Ghafar lahoum wa Jaalhoum min Ashab Sakinine fi Firdousse Naim Ameen ya Rab Alammen

You May Also Like

+ There are no comments

Add yours