Polyvalence Sportive ★ Said El Mansour Cherkaoui
★ Escrime ★ Volley-Ball ★ Basketball ★ Handball ★ Football ★  
Maroc ★  France ★  Allemagne ★ Tunisie ★ Roumanie

Salles des Sports et Plage de Mazagão – Mazagan, El Jadida, Morocco Le Colisée – Colosseo des Performance de Abdellah Bettioui Hand Ballement Vibrant et Musicalement Parlant
Said El Mansour Cherkaoui, debout 2eme a gauche avec l’Equipe JOC de Volley-Ball d’El Jadida, Maroc

MULTIPLE ESPACES SPORTIFS INTERNATIONAUX – DIVERSES DISCIPLINES ATHLÉTIQUES
MAROC – FRANCE – ALLEMAGNE – ROUMANIE – TUNISIE

Photo

Le Maroc est avec moi partout, le Maroc est avec ma Famille partout même dans le couloir du Lycée Technique de Oakland ou étudie ma Fille Habiba. In the Hallway of Oakland Technical High School where my Daughter Habiba is a Student – 2017 California USA


TRAJECTOIRE ET ITINÉRAIRE MAROCAIN ET INTERNATIONAL
PAR SAID EL MANSOUR CHERKAOUI


​Sites Web d’actualités, groupes et pages de médias sociaux créés et édités par Said El Mansour Cherkaoui 30 avril 2022
🌎 Il suffit de me contacter – Analyste des affaires mondiales ★ Conférencier 🌍 Il suffit de le commander et nous… Lire la suite
News Websites, Social Media Groups and Pages Created and Edited by Said El Mansour Cherkaoui April 30, 2022
 Just Contact me – World Affairs Analyst ★ Speaker  Just Order It and We Just … Read More

Tennis en Famille avec Said El Mansour Cherkaoui a la Salle des Sports d’El Jadida Said El Mansour Cherkaoui avec ses deux grandes sœurs, les sœurs Chiadmi, Touria Moundib, Bent Belarabi, les Sœurs Belkacemi, Madame Joëlle et Si Mekki les deux Entraineurs, Salinas, Belhachmi, Bouchaib Jedlane [Premier International d’El Jadida en Equipe Nationale de Volley Ball] – Salle des Sports, Mazagan – El Jadida – 1957-58


Les Racines du Mal et les Raisons de la Colère de la Petite Balle Attrapant la Jaunisse


Il faut avoir le courage de transformer les Clubs de Tennis en Ecole de Tennis et non en Club Priv

é bar pour les copains se partageant une bouteille de whisky et de se faire voir chaque soir au Club des Buveurs a la Volée des Masses Populaires, demeurant ainsi a l’écart loin des tribulations de la misère sociale et pour ainsi dire se protéger contre les collabo et les regards indiscrets afin de ne point se faire passer pour un comploteur. 

Prendre une bonne et propre cuite parmi et avec ses semblables c’est avant tout partager le même péché et la même vision du statu-quo dans un environnement ou le bon esprit normalement devrait joindre le bon corps et on le transforme en une assurance contre la maladie infectieuse de l’idéologie de protestation et de rejet institutionnel.  Prévention de la médisance et de l’accusation du a l’isolement est meilleure que la guérison par la sobriété quotidienne.   Ainsi, par un tel passage, un lieu sacré construit pour servir de tremplin, de modèle et de renforcement d’un patrimoine d’héritage renforçant le savoir faire et la connaissance de la discipline pratiquée et par la force des choses des monopolisateurs et par leur manque de volonté affichée de cohésion sociale, 

devint ainsi ces lieux devenus des fantômes de leur propre raison d’être.  La route de la débauche et de alcoolisme fut ainsi inaugurée et ouverte pour faire passer a travers la décadence et la perte de vitesse pour toute activité réellement athlétique ou sportive formative tant au niveau individuel qu’au niveau d’équipe homogène.  

TENNIS CLUB DE MAZAGAN: 
https://mazaganmagazine.wordpress.com/2021/12/18/tennis-club-de-mazagan/
 

Spiney Park – Planet of the Apes
https://mazaganmagazine.wordpress.com/2021/09/23/33450/​Le Tennis et les Singes a Mazagan:
ttps://mazaganmagazine.wordpress.com/2021/12/02/le-tennis-et-les-singes-a-mazagan/ 

​​Mazagão Made in Mazagan El Jadida Doukkala
Said El Mansour Cherkaoui – Alias Moulay Said pour sa Famille, les Grands et Petits Copains et ses Frères et Sœurs a Mazagan – El Jadida
http://madeinmazagan.weebly.com/said-el-mansour-cherkaoui.html

Le Tennis Américain a réussi lorsqu’il avait ouvert les portes pour les masses populaires alors que United Kingdom est resté ancré dans le snobisme et l’aristocratisme comme l’est la France aussi, on assiste à une montée de vedettes et de champions des pays considérés comme pauvres mais qui se sont avérés comme ayant des cracks qui ont fait sauter le verrou de l’Élitisme dans leurs pays respectifs.

Ce n’est pas les champignons qui manquent, c’est plutôt la culture et la monopolisation des circuits de la distribution du savoir faire et de la connaissance au niveau de la formation et de la mise en place de structures accueillantes et florissantes ainsi que la décision d’investir dans un domaine sans attendre à recevoir un profit immédiat sinon on est pour la déception et le very very short vision, short sight and short interest et c’est la débâcle par la méprise.

Said El Mansour Cherkaoui
Espace Athlétique de Said El Mansour Cherkaoui – 16 Juillet 2022


La Salle des Sports de Mazagan – El Jadida:
Berceau de mes Premiers Pas Athlétiques et Sanctuaire de mes Esprits Sportifs
Salle des Sports – Mazagan – El Jadida – Maroc La Première et Unique Salle des Sports qui existait a l’Epoque dans tout le Maroc C’est l’entrée du Golfe Miniature et a gauche c’était Cinéma Marhaba, cette porte que l’on voit ici, c’est en face de la Rue Carpozen, et a droite c’est Parc Lyautey qui commence avec la Rue Surcouf, au coin de cette Rue se trouve la Ville Abergel et après c’est l’entrée principale du Parc Lyautey avec la Rue Jean Bart qui commence avec la Villa Bendellac et c’est dans cette Rue Jean Bart ou je suis né et dont la grande partie appartenait a deux familles, la Famille Laporte et la Famille Cherkaoui, la mienne. La Rue Jean Bart se termine sur Heria avec l’appartement de Madame Millet les Magasins de Cohen, Bencherki, Jacquetty et juste a cote des Bureaux d’Adigard des Gautries. On etait bien entouré par des Judaïques et des Européens. Cette Salle des Sports est mon lieu favori d’effervescence athlétique et sportive depuis l’age de 10 ans a 23 ans, je suis né a deux pas de cette salle de sports Espace Athlétique de Said El Mansour Cherkaoui
From Mazagan, El Jadida, MoroccoFounder and Executive at American Institute of Entrepreneurship in AfricaStudied Economics at University of Paris III: Sorbonne NouvelleStudied Economics at ​Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine, Paris, Sorbonne UniversityStudied Economie de Développement at Institut de Recherches Economiques et de Planification, Universite de GrenobleStudied Economics/Accounting at Institut d’études politiques de GrenobleStudied Business Law and Economics at Faculté de Droit et de Sciences Economiques, Universite de MontpellierStudied Law & Economics atFaculté de Droit et Sciences Economiques, Casablanca, MoroccoWent to lycée ibn khaldoun el jadidaWent to Lycée Moulay Idriss, Fes​College Poly – Abou Chouaib Doukkali, El JadidaCollege Mohamed Er-Raffii, El Jadida​Ecole Primaire Foch, Mazagan – El JadidaMadrassa Hassania Construite par mon Père, Moulay Ahmed Cherkaoui, Mazagan-El Jadida, Morocco
Said El Mansour Cherkaoui1969 – 1972: Handball avec l’EJUC et l’UCEJ – El JadidaUne Prise de Vue sur le Handball avec l’EJUC a El Jadida
Cette photo fut prise juste en face de la Salle des Sports de Mazagan – El Jadida, c’est en 1969-1970

Dehbi Mohamed Ez-zhar a encore une fois fait des merveilles pour notre équipe de Handball El Jadida Universite Club – EJUC, il nous a procurée des survettes toutes neuves. Les premières que j’ai endossé avec l’EJUC et nous étions tellement content et fier que j’ai pris cette photo le même jour.
En fait, Dehbi Mohamed Ez-zhar était comme un Père de Famille, ils nous habillaient toujours avec des tenues a la page, l’élégance en soi oblige.

C’était pour nous comme un jour de fête, Aid ou on s’habillait avec des vêtements neufs et voila Fdel ou Mourrkachi ou bien Abdellah Sawar au coin du Parc Lyautey en train de prendre nos photos.

Ces survettes furent suivies par un grand match contre une équipe de handball tchèque de Bratislava, une nouveauté supplémentaire puisqu’on jouait souvent contre des équipes allemandes.

Le tout reste a confirmer et si ma mémoire est nette. On verra si Ouled Bettioui, Sidi Abdellah Bettioui va tirer encore dans la lucarne du coté des 90 dégrées, comme d’habitude.

Said El Mansour Cherkaoui
 9 /6/ 17
Said El Mansour Cherkaoui
June 9, 2015  · 

In Memory and in Honor of all my Friends and Teammates (especially those who we regret and have preceded us to the Next Games and World) in all these Sport Team and Sport Disciplines I practiced and with Them Locally, Regionally, Nationaly and Internationally in Morocco, France and Germany and in others Staduims and Gymnasiums around this World

(Mazagan – El Jadida, Maroc, Grumstadt, Steinheim, Bucarest, Tunis, Montpellier, Grenoble, Paris, France and Munster, Germany)

Hommage et en Honneur a Mes Amis et mes Coéquipiers dans toutes les Equipes Sportives au Niveau Régional, National et International

How, How, How I wish you were here,
How I wish, how I wish you were here.
We were just two players of various sports in a staduim, year after year
Running over the same old game
What have we found, beside ourselves
The same old glories and fears
Wish you were here
We were young and innocent as heaven can be in a world of hell
We stayed in hotel named Sans-soucis while we look for a smile behind the veil
Can you tell how this smile was for real or just a steal
How I wish, How I wish your were real and were here
We did not have heroes but have friends more robust than steel
We run for the Green Star and Red Field while we had no song to sing
We reach the peak of our dreams without making the rest to be real
How, How, How I wish we were real and you were here
Beautiful minds and beautiful performers were our teams
Players, dancers and acrobats were our friends and now are above the clouds in Heaven
We remember their smiles and their words with dry and hot tears
How I wish, How I wish, How I wish they were still with us HERE

​Rahima Allah Man Sabakana Min Asdakina Laaibine Fi Kouli Maidane

TENNIS CLUB DE MAZAGAN

欢迎 ★ A Sport Picture is worth 1000 Games: ★ ★ ★Five★Stars ★ ★ Avec comme fond de toile, le Grand et Unique Etablissement Marhaba Hotel et en présence de Bouchaib Goumej et Jamal Eddine Gharbi [Rahimahoum Allah Ameen] et la main sur le menton évaluant la trajectoire de la balle, les cheveux a la…Lire la Suite →

ON NOUS A VOLÉ NOTRE RÉGION DOUKKALA,
ON NOUS A VOLÉ NOTRE MÉMOIRE
ET MAINTENANT
ON ESSAYE DE NOUS VOLER NOTRE PROPRE HISTOIRE SPORTIVE ET ATHLÉTIQUE

SANS LES JOUEURS – ILS N’Y A PAS DE DIRIGEANTS

Pourquoi oublier des joueurs qui ont tout sacrifié sur les terrains et les salles de Sports, regarder autour de vous et vous aurez une vue sur la vie de plusieurs Maalems devenus des épaves sociales sans histoire et sans mémoire et sans reconnaissance de leur grande contribution dans le devenir du Sport dans cette Ville et ce Pays qui leur beauté de jadis n’arrive plus a être ce qu’elle reflétait comme Etoiles de notre Jeunesse.

Respecter soi-même c’est respecter son origine et c’est aussi respecter ceux/celles qui ont fait parti de l’environnement de notre origine.

Il y a plusieurs mois tu m’avais demandé de te parler de l’histoire du Basket Ball a El Jadida et tu m’avais demande des photos. Je l’ai fait avec plaisir parce que tu m’avais dit que tu cherches a rassembler des mémoires et la ce que je vois c’est qu’effectivement un défaut de mémoires et un effaçage de ceux qui ont réellement contribué a la survie du Basket Ball a El Jadida y compris et surtout Abdallah Sf Safoui qui a pris ma relève dans le sport multidimensionnel et pluridisciplinaire a El Jadida et au Maroc.

Je considère donc Abdallah Safoui fut le seul a être de la même hauteur de ce que j’avais entrepris en ce qui concerne les sports de balle de la Salle des Sports et de la Plage a El Jadida.

Abdallah Sf fut et reste mon incarnation même au niveau du caractere et de la droiture personnelle et le seul jusqu’à présent qui avait effectivement reconnu ce lien athlétique et sportive entre sa génération et la mienne par l’intermédiaire de mon travail et mon exemple a former des relèves plus performantes. Je servis donc de modèle dans notre Ville d’El Jadida pour ceux qui m’ont vu grandir entre eux dans les domaines du sport et l’étude.

Pour revenir a cette photo dans laquelle je figures dedans en tenant la balle de Basket Ball, c’est la mienne, alors que personne ne cite mon nom ni mon palmarès dans toute cette introduction que vous faites sur le Takrime.

J’AI Porté LE MAILLOT DE L’USEJ des L’AGE DE 13 ANS et Jusque l’Age de 21 ans (plus que 7 ans) COMME MINIME – CADET et Senior ayant en premier a l’age de 15 ans comme co-équipiers:
Nour-Eddine Bouchtia, Abderrahman Mouahidi, Abdellatif Cherraf, Ouled Khatib, Hmine Si Mohamed, Faraj Ouled Khatib, Semlali, Nahar Mustapha, Abdelhak El Koutaichi, Semlali, Mouine, les deux Cousins Naami, Najib Naimi et Kamal Naimi d’autres seront ajoutés ultérieurement.

En Premier c’était Si Mustapha Mouine, ancien joueur de Basketball de Mazagan Club et après ce fut Sidi Ahmed Jahidi, son jeune Frère Si M’hamed Jahidi et enfin Si Ahmed Souiri ancien joueur du Club de Basket Ball d’Esssaouira.

Cette photo de l’Equipe de l’USEJ Basket Ball, C’est moi qui possède l’original en deux formes différentes et c’est moi qui l’avait publié ici dans facebook et tout ailleurs dans l’internet, personne d’autre ne possède cette photo.
Les noms de ces joueurs ils ne sont même pas cité dans cet Takrim et reconnaissance du Basket Ball a El Jadida.

Dans cette photo je fus le seul a être sélectionn

é a la fois dans l’Equipe Nationale Scolaire et Universitaire Marocaine de Basket Ball et dans l’Equipe Nationale Marocaine de Basket Ball mais comme j’étais d’El Jadida, l’entraîneur nationale préféra donner ma place a un joueur du FUS et aussi afin d’emmener son fils avec lui a Tunis. Je fus dégoûté par un tel comportement mesquin et clienteliste, alors que j’avais suivi 3 stages et je fus convoqué en premier a Ain Sebbaa par le grand Bouazzaoui et au Centre National Sportif de l’Agdal.

La Fédération Marocaine de Basketball continua de m’envoyer des précipices de la CTM pour mes voyages a Rabat et des convocations pour aller en Yougoslavie et aux Jeux Méditerranéens d’Izmir en Turquie, je refusais de répondre et j’ai entrepris moi-même mon propre voyage en Europe et en emmenant avec moi un autre joueur de Basketball, Kamal Naami.

Apres cela et tout seul, j’ai visité la Grande Bretagne en premier Wembley ou j’ai médité avec une vision de Bobby Moore, j’étais assis tout seul dans tout le terrain de la Coupe du Monde et je voyais Moore et moi un autre Moor venu le voir du pays des Moors.

Apres ce pèlerinage spiritualiste du Football dans le pays ou il prit naissance, j’ai pris la route de Brighton pour aller voir le festival de l’Ile of White et par la suite, j’ai remonte la Motorway 6 pour aller rendre visite a Abderrahmane Chboubi et Abdelhay Bouhadou a Manchester et voir la Ville des Charleston. La Hollande, la Belgique et le retour au Bercail par la France et l’Espagne, le tout l’aller comme au retour en Auto-Stop.

Un fois de retour de ce voyage, je me suis concentré dans la préparation sérieuse de mes études et dans la pratique du Volley-ball, du Football et surtout du Handball. Au Football, j’avais continué ma lancée avec le Rachad Club d’El Jadida et mon recrutement par le Diffaa Hassani Jadidi – DHJ par Paul Orotz et le Handball avec successivement l’EJUC et l’UCEJ ce qui a abouti a joindre la sélection nationale avec l’Equipe Nationale Marocaine de Handball. La prochaine etape est le passage du Baccalauréat que je considérais comme un autre passeport. Avec ce diplôme, j’ai renoué a la Faculté de Casablanca avec Hachad qui me permit de rentrer en contact avec l’ASPTT de Montpellier et voila, le départ pour l’Aéroport de Marseille et la Vie en Rose avec les Postiers de l’Hérault.

Ainsi pour toute l’Histoire de notre Ville, je fus le seul joueur de Basket Ball d’El Jadida a être recruter par une Equipe Française de Basket Ball – ASPTT de Montpellier

Aussi avec Abderrahman Sabar, je fus le seul joueur qui marquait plus 20 points par match et en France je marquais 17 points avec l’ASPTT.

En plus sans les deux Abderrahmans qui demandaient des postes de travail et d’emploi que l’USEJ ne pouvaient leur donner alors ils sont partis de l’Equipe et donc grâce a mon jeu et d’autres joueurs tel que Abderrahman Mouahidi, Abdellati Cherraf, un Joueur Américain Prof d’Anglais a El Jadida, Si Mhamed Jahidi, Hassan Frère de Baba Ouled Si Lahcen, et Semlali, l’USEJ est monté en Première Division alors que Abderrahman Sebbar avait quitté l’Equipe juste avant le match final pour la montée en Première Division et que l’autre Abderrahman Adoptif de la Famille des Riffi s’était aussi retiré du Club plus tot.

J’étais le Pivot Central et l’arrière de Centre dans cette équipe et polyvalent shootant de l’aile aussi vu ma taille et mon gabarit, j’ai porté USEJ de la 3eme Division a la 2eme Division et a la Première Division et c’est pour cette raison que les Dirigeants de la Fédération Marocaine de BasketBall avaient suivi mon itinéraire et mes performances ainsi que mon excellent jeu, qu’il mont envoyé des convocations pour des stages a Bellevue le Centra National Sportif a l’Agdal, Rabat et autres destinations étrangères et continuèrent de le faire même lorsque je suis parti en France, comme je l’ai décris plus haut.
.
Le Wydad, le CMC et le Fus voulaient aussi me recruter et j’ai préféré rester avec Si Ahmed Jahidi et l’UCEJ malgré leurs insistances, même les FAR a travers le Commandant de la Gendarmerie d’El Jadida voulaient que je les rejoignes et cela a travers le Service Militaire.

Inchallah, J’écrirais un jour un article sur cela en détails et sur le BasketBall a El Jadida

Pour celles et ceux de Notre Ville El Jadida et d’ailleurs qui veulent avoir une petite idée préliminaire sur Said El Mansour Cherkaoui Traversée des Disciplines Sportives et Athlétiques a El Jadida, au Maroc et en Europe, voila un lieu avec cette même photo et d’autres ainsi que des documents sur ma personne sportive. Espace Athlétique de Said El Mansour Cherkaoui

Pour remonter dans l’Histoire, j’ai commencé a fréquenté avec mes deux Sœurs cette même Salle des Sports depuis l’age de 9 ans avec Madame Joëlle et Si Mekki respectivement entraîneurs pour les filles et les garçons concernant le Tennis de parquet.

Said El Mansour Cherkaoui Traversée des Disciplines Sportives et Athlétiques a El Jadida, au Maroc et en Europe

Said El Mansour Cherkaoui
Email: saidchekaoui24@gmail.com

Note de Reconnaissance pour Badreddine Hachad

Said El Mansour Cherkaoui au milieu les bras sur les épaules d’un coéquipier qui a sa droite se trouve le Petit Frère de Badreddine HachadBadredine Hachad premier a partir de la droite Said El Mansour Cherkaoui deuxieme a partir de la gauche Cette photo date de 1968, lors d’un Stage de l’Equipe Nationale Marocaine de Basketball, RabatUn complément sur ma trajectoire sportive au Maroc, en France et en Allemagne avec des virées nationales au Maroc et internationales en Roumanie et en Tunisie. Badreddine Hachad comme Abderrahman Bessar en furent les témoins et les protagonistes et comme co-équipiers au niveau du Basketball.

Badreddine Hachad fut mon lien avec Montpellier Métropole Asptt et me permit de voguer au large de cette équipe et tout ailleurs.

​Un temps ou le sport représentait pour les bons esprits sportifs une oeuvre de marquer de leurs sceaux toute une vie de l’autre dans les terrains de la compétition et sur le plan de toute l’existence dans le partage d’une mémoire fraternelle commune.

Said El Mansour Cherkaoui Traversée des Disciplines Sportives et Athlétiques a El Jadida, au Maroc et en Europe 


Said El Mansour Cherkaoui Sport and Athletic Journey

​HÉRITIERS DES CHEVALIERS SANHAJA – MOUSQUETAIRES DE DOUKKALA

UN GRAND MAÎTRE DANS L’ART SPORTIF 

Si Ahmed Bouafi – Rahma wa Ghofrane – fut le premier a me faire aimer le Handball et Dehbi Mohamed Ez-zhar fut celui qui me lança dans les extensions alors que Abdellah Bettioui c’était et continu d’etre le modèle des tirs avec position arrêtée et rotation du torse et sa plus grande valeur humaine surtout la joie de jouer avec lui qui nous raconta des “bobards et anecdotes” y compris ses voyages sportifs en Allemagne, le berceau du Handball pour nous tous alors que cette Salle de Sport, unique dans son style, son genre et même sa location ainsi que sa diverse utilisation comme Musée de notre Mémoire Sculptée au niveau Culturel et Athlétique, elle demeure donc notre Berceau et notre Lieu de Rencontres a nous tous les Sportifs de Doukkala, puisque Sidi Bennour et notre Grande Région avait alimente le parquet de cette Salle avec de Grands Maîtres et Athlètes dignes des Meilleurs dans les disciplines que nous partagions comme complices et comme coéquipiers amicaux et fraternels.

Said El Mansour Cherkaoui 29/7/2018
 — with Abdellah Bettioui in Mazagan, El Jadida, Morocco.

​Je fréquentais presque tous les soirs la Salle des Sports et cela depuis l’age de 9 ans en premier avec le reste des élevés de Monsieur Carpozen, le Maître d’Armes de l’Escrime a El Jadida, surtout avec le Maître d’Armes Said Cherkaoui, eh oui, il existait un plus grand Said Cherkaoui qui était mon Maître et Entraîneur.
Said El Mansour Cherkaoui – July 29, 2017 · Edited 
· 
The Cradle of my Sport and Athletic Performances and Destiny: La Salle des Sports de Mazagan – El Jadida, Morocco. 

A GREAT MASTER IN SPORT ART

Si Ahmed Bouafi – Rahma wa Ghofrane – was the first to make me love Handball and Dehbi Mohamed Ez-zhar was the one who advise me on the extensions while Abdellah Bettioui was and continues to be the model of the shots with stopped position and torso rotation in addition to his greatest human values that enhanced the joy of playing with him including the sport related “tales and anecdotes” and his trips to Germany, the cradle of Handball for us. In fact for all of us this Salle de Sport which is has unique style, revolutionnary genre for its time and even its location on the front of the Atlantic Ocean as well as its various use as a Museum of our Sculptured Memory at the Cultural and Athletic level, it remains our Cradle and our Meeting Place for all the Doukkala Sportsmen, since Sidi Bennour and our Grande Region had fed the floor of this Hall with Great Masters and Athletes worthy of the Best in the disciplines we shared as accomplices and as friendly and frate teammates rnels.

Said El Mansour Cherkaoui 29/7/2018

Warriors de Doukkala et Chevaliers de Mazagan:
​Art Martial et Duel Fleuriste 

​​Salle Carpozen Salle des Sports El Jadida –Mazagan, El Jadida, Morocco with the Great Master Abde Said Cherkaoui 

Fouad Chiadmi sitting row, the first on the right side.

Said El Mansour Cherkaoui is at standing row, the first on the left side.
 — with Abde Said Cherkaoui.
Le Grand Maitre d’Armes et Champion attrite du Maroc: Maitre Said Cherkaoui au milieu deuxieme rang et Said El Mansour Cherkaoui debout le premier a gauche.Flashback MémoireHIER J’AI RETROUVÉ MON MAÎTRE D’ARMES ET CHAMPION DU MAROC EN ESCRIME: SAID CHERKAOUI DONT je n’avais plus croiser les lames avec DEPUIS 1963-1964

J’AVAIS ÉCRIT ET PUBLIÉ CE TEXTE SUR SAID CHERKAOUI LE 15 MARS 2015 QUE JE VOUS OFFRE ENCORE ICI COMME CÉLÉBRATION DE LA REDÉCOUVERTE DE MON MAÎTRE D’ARMES ET MON GURU DE NOTRE ART MARTIAL: ESCRIME

Je publierais un plus compréhensif compte-rendu de cette retrouvaille avec les fondations de mon destin actuel et les piliers de ma personnalite humaine présente.

Je vous laisse lire les lignes suivantes qui vont vous offrir un bref aperçu de cette interaction lors de mon enfance avec Said Cherkaoui, un nom qui est le mien a tous les niveaux de mon identité et ma personnalité d’origine.

https://www.facebook.com/MarocEscrime/posts/882864971736377
Said El Mansour Cherkaoui 20 . 2 . 2017Said El Mansour Cherkaoui · September 5, 2017 · 

Cercle d’Escrime d’El Jadida, Croisement du Fer des 3 Armes (Fleuret, Épée et Sabre) et Croisement des 3 Religions Monothéistes sous le Leadership de Maître d’Armes Abde Said Cherkaoui 

Un arbre avec des racines de toutes nos Trois Religions berce ses branches et ses palmes par dessus l’esprit de cette Salle d’Armes devenu un Havre de Paix, de Coexistence, de Partage et de Croissance de la Moralité Fraternelle et d’Équipe a travers la Main du Maître Abde Said Cherkaoui. 

Le Grand Maître d’Armes et le Disciple croisait le fer et leur chemin s’est nouvellement croisé dans le dédale de la Nouvelle El Jadida et cela plus que 55 après leurs duels hebdomadaires à la Salle Carpozen.

Said El Mansour Cherkaoui 02/20/2018Lieux Sacrés de mes Tribulations Mazaganaises Sportives
Jardin Lyautey – Salle des Sports – Plage/Blaya – Port



La photo que je t’ai envoyé ici est du début de 1968
Participation aux tournois de 1966, 67 et 68
avant cela la même équipe on jouait contre les autres quartiers sans Dar Chabab
On a joue au terrain plateau contre lalla zahra, ghadbane, dezzaz, chicha, krick et hassani je crois.
derb kallaa et daya au terrain a cote du marché nssara, marché central

contre ouled sidi moussa et brarek dont abdellah melloul faisait parti ainsi que cowboy et autre

on jouait soit au terrain de saniya khawiya en ou nour kamar des deux cote de l’hotel de marhaba ou bien le terrain entre le centre d’estivage et le terrain municipal on a aussi été invité souvent a aller jouer a Azemmour et la a cote du fleuve​A sidi bennour par Jamal dine et abdelghofar son frère les Gharbi Rahimahoum Allah ou bien terrain du circo place moulay hassan contre l’équipe de jarda et makinate Charwite. et aussi ouled Rjila et mellah
Voila le tour de Jdida; je ne me rappelles pas du MAS

Chibani, omar et après driss boukinane/harkati faisait parti de l’Équipe de kallaa et un autre électricien qui joua junior du DHJ après

Ceci sans parler des matchs de Blaya, la c’est les frères Bouchtia, les Frères Belhamdouniya, Benabou, Boumelha Abdeljabar, les Frères Aboufarisse, les Frères Gharbi, Hmine, les frères Halaoui,

Vous avez raisons à tout ceux que vous avez dit, bravo!. En ce qui concerne de l’Équipe du. M. A. S, voir ou contactez krimou (chergui).

Non, tu me donnes aussi des informations sur cette Equipe et si tu as des photos aussi, je vais écrire un article sur toi et cette équipe
après, je vais contacter KrimouSfa et Derb Berkaoui avec Said El Mansour CherkaouiMulti-discipline 
Multi-talent – Multivalent
Escrime:

At the age of 12 years, I became vice-champion in Morocco for Fencing for Benjamin age group.

Volley Ball – High School:

At the age of 12 years old, with Bouchaib Jadlane Former International Volley Ball Player and as our Coach at College Poli and later College Abou Chouaib  Doukkali (College is High School in Morocco), we reached the semi-final of the national School Championship. Asfari Sidi Bouchaib and Hmine Si Mohammed were my team-mates.

Volley Ball – Team – Morocco Championship:

At the age of 17 years old, from Beach Volley Ball Player, I become member of Volley Ball team in Moroccan First League, the El Jadida Olympic Club – JOC with Mr. Si Said Okda former International player as the Coach. 

At 17 years old, with the Lycee Ibn Khaldoun, we reached the semi-final for the Volley Ball National School Championship. The team was mixed of French-Moroccan and Moroccan Players.

Basketball:

At the age of 15 years old and still cadet, I was integrated in the starting the Five Major Players of the El Jadida Major Basket Ball Senior Team with Mr. Si Ahmed Jahidi as President.

At the age of 18 years old, I was selected in the National Basket Ball Team both Academic and Civil ones. I followed the National Training Program in the Agdal Facilities in Rabat.

Soccer – Football European:

I started playing Soccer at level of Third League with the Rachad Club d’El Jadida when I was 19 years old with Baba as the Coach. 

The same year, Paul Orotz the new coach of the Difaa Hassani d’El Jadida asked me to join the First League with the Difaa Hassani d’El Jadida in Morocco. 

Hand-Ball:

https://www.facebook.com/Dr.saidelmansourcherkaoui/videos/485258674971159/

At the age of 21 years old, I was selected as Member of the National Moroccan Hand Ball Team for the Eliminatory and Qualifying Games held in Tunis and for the Munich Olympic Games of 1972.

At the age of 23 years old, I became member of French team in Basket Ball at Montpellier, the ASPTT. At the same time, I provided training to the Cadets of the same club.

During the same time, at the Faculty des Sciences Economiques et du Droit in Montpellier, as member of the Hand Ball Team, I helped the University’s Team to reach the regional semi-final.

At the age of 24 years old, after quick passage at Steinhem, I became member of a German Hand Ball Team in Munster, O8 Munster.

Journey among the Best of the Best Sportsman:

Since I was 12 years old, this extensive international and regional background in Sports, had shaped my will to overcome hurdles and always to practice as well as innovate to be considered and stay on the top of the selection and to be respected as the most important member of any team. 

My secret weapon was always to make and facilitate for other members of the team to score when they are in the position to do so while I am and remain the best scorer in the Team. In both cases, the entire team will win at the end.

My passion is to win together and share the benefits to be stronger for the next challenge. United we stand, divided we fall.

January 23, 2014 at 12:27pm · 
Une Prise de Vue sur le Handball avec l’EJUC a El JadidaSaid El Mansour Cherkaoui
May 2 at 2:59 PM · Said El Mansour Cherkaoui shared a memory. – June 9, 2017 · 

Cette photo fut prise juste en face de la Salle des Sports de Mazagan – El Jadida, c’est en 1969-1970
Dehbi Mohamed Ez-zhar a encore une fois fait des merveilles pour notre équipe de Handball El Jadida Universite Club – EJUC, il nous a procuré des survettes toutes neuves. Les premières que j’ai endossé avec l’EJUC et nous étions tellement content et fier que j’ai pris cette photo le même jour.

En fait, Dehbi Mohamed Ez-zhar était comme un Père de Famille, ils nous habillaient toujours avec des tenues a la page, l’élégance en soi oblige.

C’était pour nous comme un jour de fête, Aid ou on s’habillait avec des vêtements neufs et voila Fdel ou Mourrkachi ou bien Abdellah Sawar au coin du Parc Lyautey en train de prendre nos photos.

Ces survettes furent suivies par un grand match contre une équipe de handball tchèque de Bratislava, une nouveauté supplémentaire puisqu’on jouait souvent contre des équipes allemandes.

Le tout reste a confirmer et si ma mémoire est nette. On verra si Ouled Bettioui, Sidi Abdellah Bettioui va tirer encore dans la lucarne du coté des 90 dégrées, comme d’habitude.

Said El Mansour Cherkaoui 9 /6/ 17
https://www.facebook.com/Dr.saidelmansou…/…/882658211897868…

https://www.facebook.com/Dr.saidelmansourcherkaoui/videos/485258674971159/

Said El Mansour Cherkaoui – June 9, 2015

In Memory and in Honor of all my Friends and Teammates (especially those who we regret and have preceded us to the Next Games and World) in all these Sport Team and Sport Disciplines I practiced and with Them Locally, Regionally, Nationaly and Internationally in Morocco, France and Germany and in others Staduims and Gymnasiums around this World
(Mazagan – El Jadida, Maroc, Grumstadt, Steinheim, Bucarest, Tunis, Montpellier, Grenoble, Paris, France and Munster, Germany)
Hommage et en Honneur a Mes Amis et mes Coéquipiers dans toutes les Equipes Sportives au Niveau Régional, National et International
How, How, How I wish you were here,
How I wish, how I wish you were here.
We were just two players of various sports in a staduim, year after year
Running over the same old game
What have we found, beside ourselves
The same old glories and fears
Wish you were here
We were young and innocent as heaven can be in a world of hell
We stayed in hotel named Sans-soucis while we look for a smile behind the veil
Can you tell how this smile was for real or just a steal
How I wish, How I wish your were real and were here
We did not have heroes but have friends more robust than steel
We run for the Green Star and Red Field while we had no song to sing
We reach the peak of our dreams without making the rest to be real
How, How, How I wish we were real and you were here
Beautiful minds and beautiful performers were our teams
Players, dancers and acrobats were our friends and now are above the clouds in Heaven
We remember their smiles and their words with dry and hot tears
How I wish, How I wish, How I wish they were still with us HERE
Rahima Allah Man Sabakana Min Asdakina Laaibine Fi Kouli Maidane

Jamais Deux sans le Numéro 3 a double titre, je porte le numéro 3 ici Said El Mansour Cherkaoui le numéro de l’arrière gauche au Hand et avec les Trois Grâces ensemble ici – Equipe Nationale (et Sélection Nationale Pre-Olympique) Marocaine de Hand Ball – Allemagne, Roumanie et Tunis.

Said El Mansour Cherkaoui with the number 3 and with the cream of the cream of the Morocco national handball team and the Pre-Olympic Moroccan National Team of Hand Ball during a preparation tour in Europe (Germany and Romania) and Tunisia in 1972, Final Qualifying Tournament for the Munich Olympic Games of 1972. — with Ez zhar Mohamed DehbiMohamed YousfiLarbi mouissa and 16 others in Bucharest, Romania.

Said El Mansour Cherkaoui Membre et Joueur de l’Equipe Nationale Masculine A et l’Equipe Nationale Pre-Olympique Marocaine de Handball 1971-1972.

Escrime:

Mon co-équipier, ami d’enfance et voisin très proche est le très cher Fouad Chiadmi on était dans la même équipe, il est devenu Champion du Maroc pour les Benjamin et moi j’étais le Vice-Champion du Maroc dans la Catégorie Fleuret et aussi pour les Benjamins. Tous les deux on battait tous les fleuristes du Maroc (Musulmans, Judaïques et Catholiques), grâce a la très bonne attention du Maitre Said Cherkaoui.

A vrai dire et sans aucune prétention exagérée de ma part, j’étais l’escrimeur qu’on envoyait le premier au duel pour aplatir le terrain pour les autres et effrayer les opposants. Par cela et face a ceux de mon age, je devins respecté et craint comme l’Arme la plus précise en ce qui concerne le Fleuret et donc le plus craint au Maroc pour les benjamins et les cadets, parce que j’étais célèbre pour la Flèche qui était imparable comme attaque. En fait, maintenant je me rends compte que Charles El Gressy, Champion d’escrime de Mazagan aussi, avait effectivement utilisa la même technique. Donc Said Cherkaoui, notre Maitre d’Armes, héritier de Mr. Carpozen nous inculqua la même technique d’attaque.

J’ai perfectionné cette technique avec Maître Said Cherkaoui et tous me craignait parce que j’étais aussi solide sur mes jambes, un peu gros et musclé sur les bords grâce aux jeux de la Blaya surtout la natation, le va et vient entre Blaya et Moone et les escapades vers le Port a partir des Twaltiyates et l’adarsse du falora et aussi les bagarres dans et entre les Deroubas, j’etais un vrai Ouled Hwira.

L’aspect aussi le plus important était le support inconditionnel de mon Père, qui sillonna tout le Maroc pour trouver un fleuret sur mesure, le tissu adéquat, le casque, et surtout le tailleur expérimenté dans la coupe et la couture des effets vestimentaires, d’apparat et de combat martial. Un seul existait d’une telle taille était Mssahal au Massine a Marrakech qui fut le tailleur attitre des officiers Français au Maroc et surtout a Marrakech. J”étais le seul Escrimeur portant une tenue sur mesure et ayant la coupe d’une allure des Officiers Prussiens. Le Maître Couturier Mssahal insista pour me faire une tenue Prussienne, ayant une doublure, un col monte et des épaulettes et des “coudoirs et se fermant par des boutons feutrés du même tissu qu’il choisit de celui utilisé pour fabriquer et confectionner les voiles des anciens navires voiliers britanniques.

Tout cela avait fait de moi un combattant de premier ordre face a des enfants de beaucoup d’aisance et de villégiature et villas des autres villes.

Les autres Sœurs et Frères ‘d’Armes” étaient Khatib, Boujibar, Harti, Belazri, Bencherki, Benchetrit, le joaillier du coté du cinéma Paris, Labate, Sadok Miloud, Abdellatif Cherraf et plein d’autres .. Vous pouvez ajouter d’autres de vos connaissance ici.
​​​
​Said El Mansour Cherkaoui Vous n’allez pas le croire mais dans ce match, j’ai joue deux postes a la fois, Gardien de but et Arrière Central et on a gagne notre billet pour la Finale que nous avons joué contre le Club de Walad Lalla Zahra qui était entraîné par Ahmed Lachab et leur équipe comprenait Dezzaz, Ouled Aicha, et autre futur joueur de DHJ,

Les joueurs ici, y compris moi-même, les futurs joueurs du Rachad de Sfa/Berkawi. Par la suite, avec l’arrivée de Paul Orotz, je rejoignis le DHJ tout en continuant a jouer les matchs extérieurs avec le Rachad. ..

Hassan Zhar kenti dayer lihom lbarage fi la defense ..t arkallah 3lik.. m3a lgabari la men daz..
​​
Hassan Zhar javais huit ans je crois que dahbi aussi jouait du foot avt le handball

Said El Mansour Cherkaoui Dahbi nous avait précédé était dans le foot et dans le hand, correcte Hassan Zhar. Je jouais deja au Basket Ball comme titulaire de l’Equipe Senior avec Si Ahmed Jahidi comme President et Si Ramzi comme Vice-President, j’ai des photos la-dessus. A la même époque, j’avais aussi déjà commencer le Hand Bal avec Dehbi mais c’était pour les jeux scolaires et universitaires en premier et dans l’equipe EJUC qui etait encore dominee par les Grands de notre Handball Jdidi

https://www.facebook.com/Dr.saidelmansourcherkaoui/videos/485258674971159/

Hassan Zhar vous etiez polivalents.. vous aurez pu etre aussi des Athlétes..

Mohammed Fouad Lahlali
يا لها من ذكريات جميلة وفي كل الميادين!
Meryam Bouafi Ce fut une belle époque !!

Moulay ElArbi Chaibi Zenfari Sans oublier le directeur abdela ben drisse de far chabab

Said El Mansour Cherkaoui Kayna, Si El Arbi Chaibi Zenfari Klam Maakoul, zid alih Zakhrouf, le plus jeune des Jahidi, le moniteur de sport au Lycee Allah ya Rahmou comme organisateur et arbitre, Samam, Allah ya Rahmou, Baba le Pere de Khalid Essfini Allah ya Rahmou, Dr, Ali Tout ce beau monde etait dans le Comite d’Organisation et plus de bonnes volontes.,


Hassan Zhar Abdellah ben Driss le directeur dyal dar chabab une fois ma remis une medaille moi aussi quand j”avais 13ans et un certificat intitulée ..la3ib dou rouhh riyadiya… c etait une belle epoque fi dar chabab..les activités culturelles 3la jahd..masrahh ,ping pong chattranj… la majorité dyal drari kharjou 9afzin….Ben driss avait un frére qui enseignait le Français fi ssfa mon premier prof de français au primére il etait de taille moyenne et portait des lunettes de vue,il erait le premier qui a intégré la pédagogie des images collées sur un tapis bleu au tableau..les fréres L3asri se souviendront bien de lui..

Hassan Zhar Redons homage aussi a Lhajja Chrifa Lmaskaoui qui a marqué l’Athlétisme Doukkali tout en etant la pionnière representant le féminin.

Said El Mansour CherkaouiHassan Zhar elle aurait pu devenir une grande Star des Stades si elle avait été en Europe durant ses années d’effervescence.

Meskaoui faisait les déplacements avec nous si ma mémoire ne m’abuse pas pour les jeux scolaires au Collège en premier et après au Lycée, avec Madame Puglisi et l’autre dame dont le mari était avec Ez zhar Mohamed Dehbi

Le disque, le javelot et le fond était ses spécialités. Elle était plus le genre de ce qui est actuellement le Decathlon et les jeux d’endurance. Une Doukkalie de Très Bonne Graine Athlétique, Sérieuse en plus et Marrante en même temps. 

Meskaoui était aussi bonne au Handball et on la taquinait un peu au foot (avec la Keniya Msika) ou elle était aussi une mordue et elle était toujours en survêt, rarement en jupe.

Si tu la vois prends lui mes salutations sportives les plus sincères et respectueuses. Elle demeure une Grande Pionnière dans son genre, mais a l’époque, elle était juste un autre sportif et copain.

Robert Abitbol Bravo Dr Cherkaoui!

Said El Mansour Cherkaoui Thank you Bro Robert Abitbolvoila ton logo au Maroc

Benmoussa Larbi Mouissa 0on voit le regard lointain d un grand joueur deja,que je qualifierai de multi sportif em l occurence si said le handballeur et le footballeur: on est de la meme famille ba said. bravo

Said El Mansour Cherkaoui Larbi Mouissa fut mon Capitaline avec Ez zhar Mohamed Dehbi et les deux étaient naturellement aussi mes deux Co-équipiers dans les Morocco national handball teamLarbi Mouissa est le Fameux buteur du MAS et il marqua 4 buts dans un match de mes plus memorables lors de la demi-finale de la coupe du trone et vous savez contre quelle équipe?

Difaâ El Jadidi bien sur 

et aussi une anecdote que seuls qui étaient dans les vestiaires pouvaient connaitre et moi je la possède de mon Co-équipier en Basketball, le regretté Najib Naimi (Rahimahou Allah) le gardien de but qui remplaça Maachaoui. Je vous dirais cette anecdote un jour. 

Sincères gratitudes et pensées honorables Larbi Mouissa
​​
Hassan Zhar Dr Said , vous ne cessez de nous prendre au suspens..je vous dois dejà ce qui vous est arrivé avec mon pére Dahbi au patk spini…vous me devez 2 histoires maintenant..

Hassan Zhar Quand à moi je garde de beaux souvenirs en regadant l’Ejuc jouer ..c eait la fete.. toutes les familles des joueurs etaient là les enfants les filles les garçons et les parents ainsi que les amis… je me rappelait qu’une française tenait tjrs un bouquet de fleures pour l’offrir à Dahbi au moment du salut des 2 équipes aux spectateurs, avec 2 bizous sur ses joues ..une fois et plutard j’ai demandé à mon frére que cetait le secret de sa brillance il m’a répondu “les jeux de jambes et les rotations et les revers. J’aimais un tir qu’il tirait debout et l’arret sur les 9m appui sur le talon gauche la balle dériere le dos et légere flexion sur la jambe gauche d’appui et puis une detorsion d’adroite puis un tir fini par un revers de la main droite au dessus du mur..ce geste tellement rapide qu’on cherchait la balle qui etait déja dans les filets..vous devez vous rappeler de ca ainsi que Mr Larbi ..Dahbi etait tjrs le maistro de l ‘Ejuc on le voyait comme s’il jouait le balet ..ensuite il m’a dit que l’equipe est un choeur qui joue la meme music et chacun son instrument…

Said El Mansour Cherkaoui Quand j’ai joue avec ton Frere Ez zhar Mohamed Dehbi al’EJUC et l’UCEJ, cette Francaise etait ne a Agadir et a quitte cette ville et ses parents se sont installes a El Jadida, elle etait etudiante avec nous au Lycee. Une autre histoire, la 3eme maintenant a te raconter tete a tete Hassan Zhar

Wadjinny Abderrahman Bien sûr, il était assis ,mais quelle différence de taille entre Bouchaib Sahel et toi ! ( c bien lui assis milieux ?)

Said El Mansour Cherkaoui Exactement Wadjinny Abderrahman

Oui c’était mon Protégé et mon protecteur Sidi Bouchaib Ouled Sidi Maati 

Allah ya Rahm Sid Maati 

Allah Tawil Oumre Si Bouchaib Ould Sahel.

On est reste ensemble depuis notre enfance jusqu’à la veille de mon départ du Maroc pour la France, Incroyable mais vrai et Mustapha Drif était témoin.

Il faut dire que l’une des Grande Mère de Bouchaib Sahel, une de Had Ouled Frej est une grande Tante a ma Mère. Ma Mère aussi grandit dans le même quartier, puisqu’elle fut née en face de Sid Dawi dans la Maison du Khalifa Taleb Hmad Youssi et Caid Guerci. 

Eh oui, une seule photo est et devient tout un monde de relations imbriquées et alambiquées dans notre mémoire familiale.

Allah ya Rahmhoum Ajmaeen fi Firdousse Naim Ameen ya Rab Alameen.

Said El Mansour Cherkaoui Ma taille m’avait permit Fadlou li Allah d’être sélectionné a cette date de 1968 dans l’équipe de Basket Ball Marocaine Nationale pour les Jeux Scolaires et j’étais déjà titulaire dans le 5 Majeur de l’USEJ, l’Équipe de Basketball d’El Jadida, et aussi joueur de Volley Ball a la JOC a El Jadida.

C’est aussi l’année ou je commençais le Handball a la Salle des Sports avec les Juniors que Dehbi supervisait avec l’aide de Abdellah Bettioui et Maataoui Allah ya Rahmou.
ITIHAD CLUB D’EL JADIDA SFA – BERKAOUI – LTEH 

Municipal Stadium of El Jadida – Doukkala Championship – May 1968

Said El Mansour Cherkaoui Aged only 17 and 5 mois and already Co-Founder, Sweeper, Goalkeeper with the Cream ofSaid El Mansour Cherkaoui
May 15, 1968 · Edited ·  · Allowed on timeline

ITIHAD CLUB D’EL JADIDA SFA – BERKAOUI – LTEH 

Municipal Stadium of El Jadida – Doukkala Championship – May 1968

Said El Mansour Cherkaoui Aged only 17 and 5 mois and already Co-Founder, Sweeper, Goalkeeper with the Cream of the Cream of Soccer Teams in Doukkala Regional Championship. 

Soccer Team of Itihad – Union Club of El Jadia – May 15, 1968 – the One and the Only who played during this game as Goalkeeper and Swiper and Centre-back in Defense and with only 10 players we won our ticket to the Final. Elected Best Team ever in the Championship of Neighborhood. 

Eight Members of this Team including myself, ended up playing higher level competition in Morocco and in Europe. 

Four members went to Universities and were granted the degree of Doctorates and Engineering .

Stade Municipal d’EL Jadida – Championnat de Dar Chabab et de Doukkala – 15 MAI 1968 

Said El Mansour Cherkaoui seulement age de 17 ans et demi et déjà dans cette équipe comme co-fondateur, arrière central et gardien de but. 

Vous n’allez pas le croire mais dans ce match, j’ai joué deux postes a la fois, Gardien de but et Arrière Central/balayeur et on a gagné notre billet pour la Finale que nous avons joué contre le Club de Walad Lalla Zahra qui était entraîné par Ahmed Lachab et leur équipe comprenait Dezzaz, Ouled Aicha, et autre futur joueur de DHJ,

Huit Joueurs de cette équipe jouèrent dans des équipes de football haut niveau au Maroc et en Europe.

Quatre Joueurs ont réussi leur passage a l’université ou ils ont décroché des diplômes de Doctorat et d’ingénieur.
 — with Mustapha Would IssaMaalam Si Mohammed Would HallabMssadek Would AbderrahmanBrahim Would ChelehWould Moulay Ahmed CherkaouiBouchaib Sahel, Would lajudant,Abdellatif – Would Harcha – HoubairiAhmed Would BensalehNoredinne Sirri Would Bouafi and Abdellah Mellouk. the Cream of Soccer Teams in Doukkala Regional Championship. … See More

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=537711323059227&set=a.128926087271088&type=3&theater#


[05/05/21]   MON RACHAD CLUB D’EL JADIDA DANS LE PAYS PLAT QUI EST LE MIEN AVEC MES FRÈRES QUI SONT AUSSI LES MIENS

J’ai joué au Rachad Club d’El Jadida avant d’être recruté par le Diffaa Hassani Jadidi en 1971.

Trois joueurs avaient ete mes coéquipiers, Sidi Ahmed Bensalem (qui est mon Frère de Lait de ma Grande Sœur un des meilleurs Arriéré Central que j’ai rencontre et joue avec, au niveau du Grand Samam), Abdellah Mellouk (Avant Centre que j’appelais Gerd Muller) et Chaoui (Gardien de But, que j’appelais Yachine).

Parmi, les autres, seul 4 autres dans cette photo, je les reconnais et c’est des joueurs j’avais rencontré sur le terrain a travers les tournois de Dar Chabab et ceux a la plage et sur le terrain du Plateau, lors des matchs entre quartiers d’El Jadida

Le Monsieur a droite a cote de Chaoui fut a l’époque l’un des dirigeants les plus bénévoles, un admirateur du Rachad Club d’El Jadida qu’il finançait avec son propre argent et il était d’une gentillesse jamais égalée par aucun dirigeant de ma connaissance.

Pour plus d’indications sur mon affiliation avec l’Equipe de Dar Chabab Ittihad Club d’El Jadida (une photo qui comprend Mellouk aussi), avec le Rachad Club d’El Jadida (une photo avant un match a Casablanca) et le Diffaa Hassani d’El Jadida ainsi que ma pratique d’autres sports, voir le contenu du lien suivant ici a FB:
Espace Athlétique de Said El Mansour Cherkaoui

Said El Mansour Cherkaoui

5/5/2021


 ENTRE LA COMPOSITION DE NOTRE PASSÉ SIMPLE ET LA REVENDICATION DE NOTRE MÉMOIRE TATOUÉE :

Said El Mansour Cherkaoui . + 29 Janvier 20161 · · BABA, notre Mentor, Ami, Entraineur: le Père de Khalid Essfini

On appartient tous a la même famille de sportifs (ves) qui avait l’esprit sportif dans leurs âmes comme dans leurs chairs ainsi que dans le partage du plaisir et de la bonté avec tous nous autres petits et grands sans aucune différence ou distinction sociale ou économique.

Seule la passion authentique du sport était le ciment fraternel et familial entre nous tous sous le même toit, le ciel des Doukkala et bordé de l’horizon de l’océan Atlantique comme de limitation de notre territoire et de notre terre de culture sportive locale avec un épanouissement régional, national et international.

LES DEUX PILIERS DE NOTRE PENSÉE LIBRE MAIS FIGÉE DANS LE DEVENIR DE LA PEUPLADE DE MAZAGAN – EL JADIDA.
Et pourtant, pourtant Je n’aime que toi Et pourtant, pourtant Je n’aime que toi Et pourtant, pourtant Je n’aime que toi Mriziga – Merzaga – Mazagao – Breija – Mahdouma

Une Reprise de Volée au Diffaa Hassani d’El Jadida – DHJ
Boujemaa était le frère de Salem, un autre grand joueur. Boujemaa était gardien à Ader. Gharbawi comme Samman et Si Khlifa étaient tous les trois des sapeurs-pompiers. Effectivement Gharbawi avait une carrure solide avec des épaules larges. L’histoire de sa séquestration était répandue comme l’est aussi la suivante: Gharbawi était un voltigeur dans la cage et on racontait qu’un jour a l’entrainement, une hirondelle volait autour et voulait rentrer dans les buts, Gharbawi était tellement acrobatique et agile, qu’il plongea et l’attrapa au vol. C’est cela la réputation que s’était forgé Gharbawi.

Moulay Said était notre voisin du Sfa et j’ai eu l’occasion de jouer avec lui à la plage et au Rachad et notre entraîneur était Baba, le joueur du Sporting de Mazagan. Moulay Said est de la même famille de Ouled Hamri. Samam fut mon entraîneur au DHJ lors du passage de Orotz le Hongrois, lorsque je fus transféré du Rachad au DHJ.

Samam, Frère de Si Khalifa m’avait conseillé de ne pas se faire une carrière dans le football, il insista pour que j’aille poursuivre mes études supérieures notamment en m’expliquant la raison à travers cette énigme. Il me demanda “Le ballon est rempli de quoi? Je lui ai répondu: Avec de l’air – Berd. Sammam ajouta: “Celui qui court après ou derrière le ballon, court après Berd aussi.” Allah yarhmou Ameen

Said El Mansour Cherkaoui Il manquait aussi Rizzo et Chtaini qui était premier buteur au Maroc, fameux par ses coups de tête pour marquer les buts il est du quartier Sfa comme Moulay Said Hamri et moi-même qu’on appelait aussi Moulay Said Cherkaoui

Khalid Essfini, ton Père était un guide pour nous et un grand ami de notre Famille et de mes Frères (Si Abdessalam et Si Idriss les deux Cherkaoui) et mes Oncles (Hajj Abdellah, Hajj Mustapha et Allal tous des Taleb Hmad Lyoussi et Ait Youssi) et de Si Ahmed Bouafi, comme un autre Grand Frère à El Jadida qui nous inondait de délices, c’est vrai tout cela et non pas parce que tu es le Fils.

Baba était du genre adorable, il portait avec distinction le nom de Baba, ma sœur Lalla Khadija Cherkaoui peut te faire tout le récit plus grand que celui que j’écris ici sur Baba ton Père et il était aussi notre support pour les autres clubs de Basket Ball ou je jouais aussi avec Mhamed Jahidi qui travaillait ensemble avec ton Père a la Damane Ijtimaii, la Caisse, à l’époque devant l’ancienne Municipalité.

Mhamed Jahidi, Frère de Sidi Ahmed Jahidi , le Fondateur, Président et Entraineur de notre l’USEJ Basket Ball et en biais d’etre le Surveillant Général au Lycée et a l’Internat. Mhamed Jahidi fut partie de notre Equipe de Basket, un ailier adroit et dribbleur. Son autre Frère Mokhtar (Allah ya Rahmahoum Ajmaaeen) fut prof de gym au Lycée et coéquipier au Rachad Club d’El Jadida foot et organisateur des matchs de foot de la Dar El Chabab ou on participait comme Equipe de foot Ittihad Club d’El Jadida, une photo sur cette équipe existe dans ma FB page principale.

Un Grand Homme pour moi, Élégant en tout. C’est lui le vrai Baba comme Joueur au Maroc, celui du Raja fut appelé d’après ton Père comme aussi le fut plus tard mon Co-équipier au DHJ, Ould Si Lahcen, Baba. Le destin réunit ceux qui partagent directement des mémoires authentiques dans le fait comme dans le sentiment.

Pas Ba Omar, On l’appelait du côté des Européens nous avons repris le même Kaniya, “Petit Omar”, puisqu’il distribuait le Petit Marocain et aussi il était petit de taille et tout gentil comme tout, la Coqueluche des Mazaganais, voila un essai que j’ai écrit quelques temps sur ce personnage hors-pair. Voila le premier brouillon sur Nebar, Monte K.O et Petit Omar de Mazagan. Bonne lecture de notre Histoire Citadine des Mazaganais et Jdidis.

Quand abdellatif Chiadmi, qui est aussi du Sfa et de Derb Berkaoui et dont le Père fut le Mokadem des deux Quartiers et aussi dont une rue au Sfa porte le nom, Derb Chidmi, Chiadmi dont le cousin direct est Fouad Chiadmi mon voisin le plus proche, mon ami d’enfance, mon partenaire au croisement du fer des fleurets dans la Salle d’Armes Carpozen, mon adversaire lors de la Finale du Championnat Marocain de l’Escrime, catégorie Minime et aussi le beau frère.

Quand Abellatif Chiadmi contribua a faire monter le DHJ a la première division durant le fameux match de barrage au stade Philips a Casablanca contre le Youssofiya de Rabat – auquel j’ai assisté en faisant de l’auto-stop en compagnie de Krikiba, Tahtawi aussi du quartier Sfa était l’ailier Gauche et non Chtaini.

Au Rachad et dans le Foot, (j’ai également joué aussi au Rachad ou j’occupais la position d’Arrière Central No. 5 avec deux Tahtawi, celui du DHJ Tahtawi Abderahman et son cousin celui qui fut né au Derb Berkawi Abdellah Tahatawi, son Père avait et lui après géré les Assurances en Face de la Banque du Maroc et cela encore une fois ayant comme Entraîneur Baba ton Père qui m’appelait Ratine en référence a l’Arrière Central de l’équipe de L’Argentine.

Oui ton Beau Père Khalid Essfini). Chtaini était bien avant. Chiadmi fut aussi un co-équipier au DHJ, juste avant Wazir ne fut sa rentrée en trombe comme avant-centre, venant de Sidi Bennour pour étudier au Lycée et habitant a l’époque en premier a l’Internat avec Sidi Ahmed Jahidi comme Surveillant Général de l’Internat.

Comme j’ai décris ci-dessus, Khalid Essfini, ton Père BABA avait comme collègue de bureau, Mhamed Jahidi dont le Frère aîné n’était que Sidi Ahmed Jahidi, notre Surveillant Général avec Si Ahmed Gharbi et aussi le Président et ancien Joueur de Basket Ball dans l’Equipe de Basket Ball d’El Jadida dont je faisais partie et ou j’ai commencé à faire partie des Cinq Majeurs à l’âge de 16 ans, alors que j’étais encore Cadet.

Une photo de cette époque existe dans mon file ici à FB sur ma page principale.

Alah Yarham Baba wa Sabikine Ajmaiine.

Chacun de notre Parent a contribué directement et indirectement dans l’édifice de chaque pierre et fondation de notre ville.
Alors partager avec nous votre Histoire de Notre Ville:

Creative Commons License
Made in Mazagan – Memoire d’El Jadida by Dr. Said El Mansour Cherkaoui is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

ENVOYER

Témoignage d’un Grand Athlète et Sportif:
Benmoussa Larbi Mouissa *
Benmoussa Larbi Mouissa capitaine de l’Equipe Nationale Marocaine de Handball, International en Equipe Nationale Marocaine de Football et Premier Buteur en Football avec le MAS de Fez 

Commentaire sur Said El Mansour Cherkaoui par Larbi MouissaQue de beaux souvenirs avec cet athlète multiple c’est a dire qui a pratiqué beaucoup de sports: football ,handball, volley-ball, et bien sûr basketball, c’est rare ou on voit un sportif jouer tous ces sports à la fois.

Chose est qu’il faut lui rendre hommage pour ces participations en équipe nationale de handball a de très haut niveau.

Amitiés sportives pour notre athlète Said cherkaoui. Bravo
November 30, 2015 at 2:38pm 

Université de Montpellier – Championnat Universitaire de France
Said El Mansour Cherkaoui – Maître du Ballet de Handball


Une chanson composée sur moi par un ami American Jo Jackson, elle est mélodieuse.  J’avais raconte une histoire a Jo et a ma grande surprise, il avait pris note de cette histoire qu’il a aime et il en fit une mélodie de ballade originelle avec un jeu de mot avec mon prénom comme titre: Said Says

said_says_demo.mp3

Télécharger le fichier



​https://www.facebook.com/espaceathleticdecherkaoui/


Ecole Primaire Foch – Mazagan – El Jadida – Directeur Mr. Ratel – Maitresse Madame Rizzo Épouse du Fameux Joueur et Entraîneur du Diffaa Hassani Jadidi et Moualim Si Boujemaaa. Cours Elementaire 1ere AnnéeSaid El Mansour Cherkaoui – February 18, 1968 at 8:30 AM ·  · 

​Said El Mansour Cherkaoui avec l’Equipe de Basket Ball d’El Jadida, Deuxième et Première Division du Championnat National Marocain, 1968

Said El Mansour Cherkaoui with the Basket Ball Team of El Jadida (Morocco) First and Second National Leagues of Morocco 1968

Commentaire – Témoignage d’un Grand Athlète et Sportif: Benmoussa Larbi Mouissa, Capitaine de l’Equipe Nationale Marocaine de Handball, International en Equipe Nationale Marocaine de Football et Premier Buteur en Football avec le MAS de Fez:  [Larbi mouissa
Que de beaux souvenirs avec cet athlète multiple c’est a dire qui a pratiqué beaucoup de sports: football ,handball, volley-ball, et bien sûr basketball, c’est rare ou on voit un sportif jouer tous ces sports à la fois.

Chose est qu’il faut lui rendre hommage pour ces participations en équipe nationale de handball a de très haut niveau.

Amitiés sportives pour notre athlète Said El Mansour Cherkaoui. Bravo.

November 30, 2015 at 2:38pm

Photo

Mes appréciations chaleureuses pour cette fresque historique de notre amour premier comme sport que l’on transporte avec nous partout ou on va.

Toutefois, une correction historique importante a faire et une correction s’impose. Je tiens aussi a apporter les précisions suivantes pour ceux qui n’ont pas connu ou vécu directement cette période de transition de notre Basket Ball a El Jadida et sa relation avec le devenir de plusieurs sportifs et de moi même.

Je vous offre ici juste ici vu que c’est FB, rien qu’un bref survol d’un moment de cette longue histoire du Basket Ball d’El Jadida avec l’Equipe Prestigieuse de l’USEJ qui a battu les plus grands prétendants au Maroc pour se hisser parmi les Grandes Equipes de Casablanca et Rabat qui formaient a la fois l’Elite du Basket Ball Marocain et Nord Africain. Tout cela grâce a un travail de Jdidis dévoués au Basket Ball et a l’enseignement et l’éducation des joueurs de membres de cette équipe que vous voyez sur cette photo avec moi au milieu tenant le ballon.

Deux anecdotes s’imposent ici:

1 – mes coéquipiers et les dirigeants ne voulaient pas me laisser se mettre debout dans toutes les photos, parce que j’étais le plus grand de l’équipe. La seconde anecdote que dans cette photo 6 joueurs étaient des Élèves au Lycée Ibn Khaldoun y compris moi-meme.

2 – Deux joueurs et Si Ramzi et Sidi Ahmed Jahidi et Si Mhamed Jahidi et Si Abdellah Kotaichi avaient aussi un dénominateur commun sur le tableau des classes qu’ils étaient et qu’ils fréquentaient, c’est qu’ils furent a un moment donné des enseignants.

La premiere photo de l’Equipe de Basketball au niveau de la FRMBB : Fédération Royale Marocaine de BasketBall cette équipe ou je figure tenant le ballon, elle ne s’appelle pas DHJ.

Cette équipe de Basket Ball est de 1968 et officiellement connue comme USEJ dont le Fondateur, Président, Entraîneur et Joueur est Sidi Ahmed Jahidi.

Sidi Ahmed Jahidi est l’Oncle de Mohammed Amine dont le père Si Mhamed Jahidi se trouve le premier a gauche avec la main sur le parquet de la Salle des Sports. Sidi Ahmed Jahidi était aussi le Surveillant Général au Lycée Ibn Khaldoun et a l’Internat et permit aussi l’Hébergement de Si Mohamed Maaroufi et de Miloud Wazir lorsqu’ils sont venus respectivement de Casa et Sidi Bennour continuer leurs études a El Jadida et joindre le DHJ section Football.

Sidi Ahmed Gharbi est le Grand Frère de Jamal Eddine Gharbi qui facilita l’arrivée de Miloud Ouazir a El Jadida et aussi le Cousin de Rachid El Gharbi

Sidi Ahmed Jahidi en compagnie de Sidi Ahmed Gharbi, Surveillant au Lycee Ibn Khaldoun et membre du Comite de l’USEJ m’ont impose de rester a El Jadida alors que j’allais etre recrute par le Wydad du Basket Ball a travers les offices de Hachad. Le fait de rester a El Jadida m’a permit de continuer mes etudes jusqu’a la Sorbonne.

Entre temps, je fus sélectionné a la fois dans l’Equipe Marocaine de Équipe du Maroc de basket-ball et l’Equipe des Jeux Scolaires et Universitaires de Basketball a travers Si Bouazzaoui, le directeur technique de l’AS Salé Basketball.

Je suis entouré par et je suis avec ceux qui m’aimaient dans l’Equipe Nationale Marocaine de Basketball

1968 au Centre National de Bellevue a l’Agdal, Rabat et du Lycée et l’Internat les Oranges dont ce mur en fait partie et ou fut prise cette photo

Cadets et Seniors de l’Equipe Nationale Marocaine de Basketball m’entouraient comme un de leurs chouchou dans cette photo, prise au Centre Sportif National de Bellevue, Agdal lors d’un stage de sélection.

Après l’obtention du Bac en 1972, Hachad comme capitaine de l’Équipe du Maroc de basket-ball me contacta pour rejoindre le Wydad BasketBall mais je voulais continuer mes études en France. Hachad était de retour de Montpellier ou il a fait un essai concluant et donc il m’a permit de se faire recruter par l’Montpellier Métropole Asptt section Basket Ball Fédération Française de BasketBall

Si Ahmed Jahidi se trouve en haut adroite en costume, Rahimahoum Allah.

Said El Mansour Cherkaoui 20 – 8 – 2017

https://www.facebook.com/espaceathleticdecherkaoui/

MHAMED JAHIDI ET MEMOIRES DE MAZAGAN – EL JADIDA

Si Abdellah Jahidi, Si Ahmed Bouafi, Mustapha Hmine, Si Ahmed Jahidi, Si Mohamed Ouafi et Haj Abderrahman -Baba – Essfini. Mazagan – El Jadida, MarocSi M’hamed Jahidi Photo: Les Anciens Basketteurs DHJ

Equipe de Basketball USEJ avec Si Mhamed Jahidi, Sidi Ahmed Jahidi et Said El Mansour Cherkaoui – Salle des Sports a Mazagan – El Jadida, Maroc

​En tant que Distributeur de pointe et de rotation stratégique, Si Mhamed Jahidi combinait le jeu américain style Globe-Trotter nos idoles a l’époque avec des feintes pour faciliter une passe en pénétration et aussi par la construction d’écran en mouvement pour placer un tireur de loin vu que tous les paniers marqués étaient chiffrés a 2 points.

Si Mhamed Jahidi, un des meilleurs joueurs – organisateur des phases de jeu, et ami sincère et conseiller dans tous sens de la vie civile et sportive, j’allais presque chaque jour le voir et prendre le café avec lui au Café Sordo et a la Marquise en compagnie de son grand ami d’enfance et du mien Si Ahmed Bouafi.

Si Mhamed Jahidi avait son bureau de la Sécurité Sociale juste a cote du Restaurant Madame Yacoubi et en face de l’Hotel de la Ville. Si Mhamed Jahidi ne m’avait jamais laissé payer mon café ou mon thé, il etait d’une générosité sans commune mesure et c’était la même chose lors de nos déplacements avec l’USEJ Basketball.

Grace a la Famille Jahidi (Le Général que l’on respectait pour son généreux soutien a notre équipe l’USEJ et sa bonté personnelle et qui nous invita a son marriage dans la Maison de Belmamoun, Si Abdellah, joueur de football chevronné avec le Diffaa Hassani et le Rachad, Si Mokhtar mon Prof de Gym et Coéquipier au Rachad Club d’El Jadida et Si Mhamed au Basketball et Sidi Ahmed mon Surveillant Général au Lycée Ibn Khaldoun / Président Fondateur et Entraîneur a l’USEJ Basketball), qui m’avaient tous conseillé et insisté pour que je restes a l’USEJ au lieu d’aller rejoindre le WAC, les FAR et le Fatah de Rabat qui m’avaient contacte après ma sélection dans l’Equipe Nationale de Basketball et avec la FRMBB : Fédération Royale Marocaine de BasketBalll et mes stages a Rabat au Centre de Bellevue, Agdal.

Rahma wa Ghofrane fi Firdousse Naim Amen ya Rab Alameen lihoum wa li walidayna wa Ahbabanana wa Asshabana Ajmaeeen


Said El Mansour Cherkaoui 9/4/2021
Espace Athlétique de Said El Mansour Cherkaoui

Je ne peux parler des Jahidi sans me souvenir de Baba Haj Abderrahman Essfin qui a joué un grand rôle dans le Football de Mazagan / El Jadida et dans mon devenir sportif aussi et dont je vous copies ici un extrait de mes écrits a Khalid Essfini sur ces interactions amicales, sportives et intellectuelles dont j’ai bénéficié a El Jadida:

{Khalid Essfini, ton Père était un guide pour nous et un grand ami de notre Famille et de mes Frères (Si Abdessalam et Si Idriss les deux Cherkaoui) et mes Oncles (Hajj Abdellah, Hajj Mustapha et Allal tous des Taleb Hmad Lyoussi et Ait Youssi) et de Si Ahmed Bouafi, comme un autre Grand Frère à El Jadida qui nous inondait de délices, c’est vrai tout cela et non pas parce que tu es le Fils.

Baba était du genre adorable, il portait avec distinction le nom de Baba, ma sœur Lalla Khadija Cherkaoui peut te faire tout le récit plus grand que celui que j’écris ici sur Baba ton Père et il était aussi notre support pour les autres clubs de Basket Ball ou je jouais aussi avec Mhamed Jahidi qui travaillait ensemble avec ton Père a la Damane Ijtimaii, la Caisse, à l’époque devant l’ancienne Municipalité.

Mhamed Jahidi, Frère de Sidi Ahmed Jahidi , le Fondateur, Président et Entraineur de notre l’USEJ Basket Ball et en biais d’etre le Surveillant Général au Lycée et a l’Internat. Mhamed Jahidi fut partie de notre Equipe de Basket, un ailier adroit et dribbleur. Son autre Frère Mokhtar (Allah ya Rahmahoum Ajmaaeen) fut prof de gym au Lycée et coéquipier au Rachad Club d’El Jadida foot et organisateur des matchs de foot de la Dar El Chabab ou on participait comme Equipe de foot Ittihad Club d’El Jadida, une photo sur cette équipe existe dans ma FB page principale.

Un Grand Homme pour moi, Élégant en tout. C’est lui le vrai Baba comme Joueur au Maroc, celui du Raja fut appelé d’après ton Père comme aussi le fut plus tard mon Co-équipier au DHJ, Ould Si Lahcen, Baba. Le destin réunit ceux qui partagent directement des mémoires authentiques dans le fait comme dans le sentiment.}

BASKET BALL A EL JADIDA et Said El Mansour Cherkaoui

USEJ – Universite Sport d’El Jadida – BASKET-BALL – QUARTS DE FINALE EN 2e DIVISION CHAMPIONNAT DU MAROC.

Cherkaoui Match de Qualification pour la 1ere Division contre le CODM – Meknes. Score Final en Faveur de l’USEJ 65-54 (27-21) 

Sebar Abderrahman marqua 22 points
Said Cherkaoui marqua 22 points 
sur un total de points de 65 points marqués par l’USEJ Basketball .
BASKET BALL A EL JADIDA et Said El Mansour Cherkaoui

USEJ – Universite Sport d’El Jadida – BASKET-BALL – QUARTS DE FINALE EN 2e DIVISION CHAMPIONNAT DU MAROC.

Cherkaoui Match de Qualification pour la 1ere Division contre le CODM – Meknes. Score Final en Faveur de l’USEJ 65-54 (27-21) 

Sebar Abderrahman marqua 22 points Said Cherkaoui marqua 22 points et sur un total de points de 65 points.

Said El Mansour Cherkaoui avec l’Equipe de Basket Ball d’El Jadida, Deuxième et Première Division du Championnat National Marocain – Abderrahman Sebbar 22 points et Said El Mansour Cherkaoui 22 points – USEJ en premiere division, une premiere dans l’Histoire de notre Region Doukkala, nous avons battu respectivement deux grandes valeureuses équipes CODM de Meknes et Amal d’Essaouira.

Said El Mansour Cherkaoui assis au milieu avec les equipes Cadets et Seniors: Equipe Nationale Marocaine de Basketball avec notamment Hachad du Wydad pour les Jeux Scolaires et Universitaires, Stage de Sélection a Bellevue Agdal et résidence au Lycée les Orangers, Rabat, Maroc.

Said Cherkaoui recruté par Munster 08 Club de Hand Ball Première Division du Championnat de l’Allemagne – 1974

Said El Mansour Cherkaoui membre de l’Equipe de Munster 08 Bundesligua – Première Division Handball, Allemagne de l’Ouest.


Photo

Volley Ball – Photo prise a Youssoufia – OCP

1969 -Joueurs de “EL Jadida Olympic Club de Volley Ball,” Match Barrage de montée en Première Division contre le Youssoufia – Joueurs de Gauche a droite, debout: Moulay Said El Mansour Cherkaoui, Mustapha Homane, M’barek Ould Chrifa, Kamal Weld Haj Kamel, Hamid Nabar, Si Mohammed (Entraineur et Joueur), – Assis: Ain Nass (Joueur et Entraineur) Si Mohammed Ould Messaoud.Les Kaddiwi de Bouchrit et Said El Mansour Cherkaoui de Derb Berkaoui / Sfa et Blaya de Marzaga – Mazagan – El JadidaMohammed Najib El Kaddioui, j’ai aussi joué au Club de Volley Ball d’El jadida. En fait, un certain Nourredine El Kaddioui était aussi un prodige du Volley et évoluait au CMC de Casablanca, nous avons organisé si ce n’est avoir facilité et permis ensemble la construction sur la plage de Mazagan d’un terrain de volley ball et cela avec Sadok Miloud Alias Abdellah, Said Okda, et surtout celui qui m’avait initie au Volley Ball a l’age de 12 ans, c’était mon Répétiteur et International Joueur avec l’équipe Nationale marocaine, en l’occurrence le fameux Bouchaib Jedlane, un ancien de l’équipe de Khariya, les œuvres de bienfaisance ou il entraînait aussi l’équipe de Khariya a Bouchrit. Hmine Si Mohammed et feu Asfari Bouchaib et tant d’autres faisait partie de notre equipe minime qui grâce a Bouchaib Jedlane, nous avons réussi d’atteindre les demi-finales du championnat scolaire a Ain Sebaa. Par la suite, je suis devenu membre de l’équipe de Volley Ball d’El Jadida.
​L’été, on allait disputer les tournois sur la corniche de Casablanca et on organisait des tournois sur le terrain de volley que nous avons fait construire par la Municipalité et la Jeunesse et cela en face des cabines du Vestiaire entre les Douches et le Bar du Soleil, juste en face de Marhaba Hotel.Mohcine Maataoui parlait aussi du Hand Ball et je penses il veut dire L’EJUC qui est devenu aussi L’UCEJ avec a sa tète Dehbi comme entraîneur.Si Ahmed Bouafi fut le voltigeur de cette équipe, le Maestro du Cassé dans le périmètre des 6 Mètres, la zone et le seul au Maroc a avoir été sélectionné dans l’équipe Nationale Marocaine a la fois comme joueur de champ, dans les six mètres, avant centre et ailier et comme gardien de but. Si Ahmed Bouafi est le mari de ma sœur Lalla Khadija Cherkaoui.J’ai aussi évolué dans le Hand Ball, un itinéraire qui se termina par une sélection dans l’équipe nationale et la tournée en Europe de l’ouest et de l’Est comme préparation pour les Éliminatoires des Jeux Olympiques de Munich, Zone Afrique qui s’étaient déroulées a Tunis. Dehbi fut aussi partie de cette même formation internationale et on partageait la même chambre de même que mon grand soutien et regretté Abdellah Blida et Larbi Mouissa et tant d’autres talents sans équivalents.Au début, c’est Si Ahmed Bouafi et Mamadou Fonfana qui m’ont fait intéressé au Hand Ball alors que Dehbi me fit prendre des entraînements intensifs au début comme gardien de but, il était mon Prof de gym au Lycée, j’avais 18 ans a l’époque. Maataoui était aussi a cette époque encore membre de notre Equipe de Hand Ball, L’EJUC et habitait juste derrière la Station Shell de l’autre cote du Cinéma Marhaba. Je l’appelais affectivement Mon Cousin puisque nous les Cherkaoui de Marrakech / Mazagan on descendait effectivement de la Branche Sidi Maati alors on est des Maataoui aussi comme ce bel homme et grand Hand Balleur qu’était MaataouiEn plus de cela et durant la même période, j’étais membre de l’équipe de Volley et surtout de Basket Ball. En fait, je fus sélectionné pour l’Equipe Nationale Universitaire et L’Equipe Nationale de Basket Ball avec un grand copain et un virtuoso du Basket qu’était Hachad du Wydad, respectivement a Casablanca et a Rabat avec stage au Centre Sportif de Ain Sebaa (Directeur Technique Bouazzaoui de Salé et son Equipe de Basket) et Centre Sportif de l’Agdal.Par la suite, j’ai ainsi commencé a m’entraîner a la Salle des Sports pour toutes ces disciplines tout en participant a des entraînements au foot avec le Rachad et les Juniors de DHJ. Boukri était l’entraîneur des Juniors dans leur totalité étaient de ltahte, j’étais le seul de Sfa – Derb Berkaoui, alors j’ai quitté les Juniors et débuta au Rachad avec Baba comme entraîneur, Moulay Said Hamri, Mjid ould Mehdi, Sidi Ahmed ould Salem, Si Mohammed Mzouli, Abdelghafar Gharbi et Ould Aicha comme gardiens de but, aussi Ould Sidi Haimer connu comme Sila comme gardien de but pour le Rachad et pour le Club de Hand Ball, Abdelatif Ould Harcha Al Houbairi, Mjid son Frère, Abderrahman Tahtawi, Abdellah Tahtawi, Abellatif AmanAllah le frère de AmanAllah qui évolua bien plus tard au DHJ, Mustapha Ould Malam Tahar, Jamal Eddine Gharbi. Dans les entrainements au Foot, Rachad servait de partenaire au DHJ.Lorsque Paul Orotz commença les entraînements du soir, a la Salle des Sports, il constata que je jouais au Foot au Rachad, le Volley, le Basket et le Hand a la Salle des Sports, il m’invita chez lui pour me proposer de passer au DHJ. Les négociations furent entreprises entre les deux dirigeants et je fus donne une paire de godasses toute neuves Puma. Pour moi c’était fini les voyages chez le Cordonnier de Heriya et de Daya pour fabriquer de toute sorte de cuir des godasses pleines de clous qu’il fallait porter en enfilant plusieurs chaussettes.L’autre sport ou j’ai aussi excelle et cela sans aucune prétention ou exagération, c’était l’Escrime, comme Benjamin, Fouad Chiadmi fut proclamé champion du Maroc et moi le vice-champion dans un duel de toute beauté dans les sous-sols de la Cathédrale de Notre Dame a Casablanca. Aussi, comme j’ai mentionné dans un autre commentaire, j’étais le plus jeune joueur dans l’équipe de Basket Ball d’El Jadida avec Si Ahmed Jahidi mon protecteur et Si Ahmed Gharbi, eux qui sauvèrent mon tracé éducationnel et intellectuel.Je pense sans fanfare que je suis le seul Jdidi, Mazaganais qui a pratiqué ces sports ensemble et aussi a ce haut niveau d’une façon commune et même a l’étranger surtout en France et en Allemagne pour ce qui est du foot, basket et hand ball.
​Un jour Inchaallah je prescrirais des Chroniques Sportives sur Mazagan et El Jadida.

Photo
1971 – Said El Mansour Cherkaoui – Rattín du Rachad Club El Jadida – Terrain Idéal – USM, Casablanca Terrain ou commença Benbarek, joua Marcel Cerdan, Justo Fontaine1975 UNEM – Equipe des Etudiants / Immigres Marocains de l’Isère, France, Equipe Vice Championne et Finaliste de la Coupe. Saint Martin d’Heres, Campus de l’Université de Grenoble

L’Union sportive marocaine ou USM de Casablanca, est un ancien club de football fondé le 13avril1913 à Casablanca et aujourd’hui disparu après l’indépendance de pays en 1957.
​L’USM est l’équipe la plus titrée du Maroc avant l’indépendance, avec notamment 15 championnats du Maroc gagnés.


Extrait de la photo publiée plus haut: Au milieu Driss Hanbali, sur la droite, Ez zhar Mohamed Dehbi et sur la droite encore, Said El Mansour Cherkaoui – Salle des Sports – El Jadida – Maroc – 1969 – 1972
Photo
Photo

1972 – Said El Mansour Cherkaoui avec Equipe Nationale Marocaine de Hand Ball [pré-Olympique et Civile] 1971 – 1972 – Complexe Sportif Olympique de Bucarest, Roumanie

Bucarest, Roumanie – Equipe Nationale Marocaine A de Handball et Equipe Nationale Marocaine Pre-Olympique – Jeux de Munich 1972

Jamais Deux sans  trois. 1972 Said El Mansour Cherkaoui est avec les Trois Grâces ensemble ici – Equipe Nationale (et Sélection Nationale Pre-Olympique) Marocaine de Hand Ball – Allemagne, Roumanie et Tunis. – avec Klaus Schuster Entraineur National,Kassabi El Houssine – Hassan, Siraji Mohammed, Tijani Abdellatif,Amri Abdelmajid Gardien de ButMazouz M’hamedEz zhar Mohamed DehbiAit Benali MustaphaKilani Ahmed Gardien de ButYousfi Mohamed MCOMohamed YousfiJghiri Brahim,Chehaiti Jamal, Loghmari Abdelmalek, Larbi mouissaMustapha DrifAjri Abdellah – Abdellah Blinda et Naciri.Le handball fut admis au programme olympique masculin en 1972

Said El Mansour Cherkaoui a effectivement fait parti de la Sélection Pre-Olympique Marocaine et l’Equipe Nationale Marocaine de Handball qui disputa les Éliminatoires des Jeux Olympiques de Munich 1972 – Qualifications de la Zone Afrique et cela a Tunis.

Photo a Tunis 1972

1972 – Said El Mansour Cherkaoui Morocco national ​handball team 1972 – Stade Olympic Menzah Tunis Eliminatoires Jeux Olympiques Munich 72- Zone Afrique Equipe Nationale Marocaine Hand BallEquipe Marocaine Nationale de Hand Ball – Morocco national handball team

Said El Mansour Cherkaoui (Quatrième a partir de la gauche) 

Derrière le panneau MAROC:

Ez zhar Mohamed Dehbi (EJUC), a sa droite 
Mohamed Siraji (OCK) 
Mustapha Ghanam (Maaroufi – Stade Marocain), 
Said El Mansour Cherkaoui (EJUC), 
Benmoussa Larbi Mouissa (FUS), 
Abdellah Blinda (FUS), 
Mohamed Youssoufi (MCO), 
Mustapha BenAli (CODM), 
Hassan Kassabi (USOC).
Joueur avec lunettes: Jamal Chatraoui (MCO) 

Équipe du Maroc de handball masculin a Tunis avec lors des qualifications olympiques des Jeux Olympiques de Munich, 1972

 — with Moulay Said Cherkaoui – Said El Mansour Cherkaoui.

1973 Universite Club de 1974 – Montpellier, Equipe académique Championnat National de Handball, Said El Mansour Cherkaoui a Montpellier FranceSaid El Mansour Cherkaoui

dans ses Élans de Ballet avant même que Michael Jordan ne devienne le slogan de Nike et le Symbole des Red Bulls de Chicago dans la NBA made in USA, this is Me Made in Doukkala et Made inMazagan, El Jadida, Morocco — at Montpellier Université Club, Universite de Montpellier.

Said El Mansour Cherkaoui en Lancé – Championnat Académique de France – Montpellier 1973

1973 – Said El Mansour Cherkaoui et ASPTT Basket Ball Montpellier – Association Sportive des PTT, France

En bleu et de dos, Said El Mansour Cherkaoui, Pivot Central et Défenseur Association Sportive des PTT – l’ASPTT Fédération Française de BasketBall de Montpellier-La-Paillade, Languedoc-Roussillon, France 1973

​Français – English – العربية

Moulay Said pour les uns et Said El Mansour pour les autres mais Ouled Cherkaoui et Taleb Hmad Lyoussi Ait Youssi pour la descendance familiale et juste Moulay pour les vrais amis sportifs et camarades de classe et du quartier comme aimait m’appeler Sidi Bouchaib Hmimou Ouled Haj Asfari, (Rahimahou Allah wa Jallal Alihe Ghofrane fi Firdousse Naim) le Cousin Germain de El Mostafa El Asfari.

Voila une série de photos qui trace ma traversée des terrains sportifs de notre Derb Berkaoui, Playa, Salle des Sports, Terrain Municipal et d’autres au Maroc et ceux de France, d’Allemagne, de Roumanie et de Tunisie.

English

Moulay Said for some and Said El Mansour for the others but Ouled Cherkaoui and Taleb Hmad Lyoussi Ait Youssi for the family descedance and just Moulay for the real sports friends and classmates and neighborhood as liked to call me Sidi Bouchaib Hmimou Ouled Haj Asfari, (Rahimahu Allah wa Jallal Alihe Ghofrane fi Firdousse Naim) Cousin Germain of El Mostafa El Asfari.

Here is a series of photos that trace my crossing sports fields of our Derb Berkaoui, Playa, Sports Hall, Municipal Land and others in Morocco and those of France, Germany, Romania and Tunisia.

العربية

مولاي سعيد للبعض وسعيد المنصور للآخرين لكن أولاد الشرقاوي و طالب حماد الليوسي آيت يوسي لمرحلة العائلة ومولاي فقط للأصدقاء الرياضيين الحقيقيين وزملائهم وحيهم كما يحب أن يطلق علي سيدي بو شعيب حموو أولاد حاج أسفاري ، (رحمة الله وغلال علي غفران في فردوس نعيم) ابن عمه مصطفي الأسفاري.

إليكم سلسلة من الصور التي تعبر عن ميادين لعبورتي الرياضية في ديرب بيركاوي وبلايا وقاعة الرياضة وأرض البلدية وغيرها في المغرب وتلك فرنسا وألمانيا ورومانيا وتونس

Said El Mansour Cherkaoui 

UNEM – Grenoble, France

Said Cherkaoui Membre de l’Equipe Nationale Marocaine des Etudiants a Grenoble, France, 1975
— in Grenoble, France.tag

Picture

Mustapha Drif écrivait tout récemment:
​”Quant à Saïd [Said El Mansour Cherkaoui] c’est une belle amitié qui nous unissait, Lui, Bouchaïb Sahel et moi, emprunte de considération, de respect et de soutien mutuel au delà du handball même.”

MUSTAPHA DRIFMustapha Drif est Membre des Equipes de l’Association Sportive de Sale (ASS) et Nationale Marocaine de Hand Ball
LARBI MOUISSALarbi Mouissa: Membre des Equipes FUS de Rabat et Nationale Marocaine de Hand Ball, du MAS de Fes en Football, et la Sélection Nationale Marocaine de Football
EZ ZHAR MOHAMED DEHBIMohammed Ezzhar Dehbi, Equipes de l’EJUC, l’UCEJ et de l’Equipe Nationale Marocaine de Hand Ball

Ez zhar Mohamed Dehbi devant et en 3 eme position a gauche Said El Mansour Cherkaoui et juste apres moi Larbi Mouissa, Blinda, Youssoufi et Mustapha Ait Ali et Hassan KassabiComme je l’ai décris dans l’article ci-dessus en ces lignes:

“Voila Abdellah Hanbali pour ta demande de me faire publier une photo ou j’étends mon bras autour de Ez zhar Mohamed Dehbi pour toucher l’épaule de Driss Hanbali qui est juste au milieu de la photo a coté de Dehbi et moi juste a droite de Ez zhar Mohamed Dehbi.” Je m’arrête ici pour un moment, les larmes aux yeux de la joie d’avoir partagé dans cette vie de telles victoires sportives et consciencieuses et mélancoliques pour ces pertes irremplaçables humaines.

Driss était aussi le nom de mon Beloved Frère: Si Driss Cherkaoui et maintenant un autre Frère Si Driss Hanbali, qu’Allah les accueille dans son Firdwass éternel parmi les Saints et les Porteurs de Messages en compagnie de tous nos parents et nos ancêtres et nos accointances, hbabna wa assdiquana, Ameen.

Voila Abdellah Hanbali pour ta demande de me faire publier une photo ou j’étends mon bras autour de Ez zhar Mohamed Dehbi pour toucher l’épaule de Driss Hanbali qui est juste au milieu de la photo a coté de Dehbi et moi juste a droite de Ez zhar Mohamed Dehbi.

Comme tu le constates, je suis généreux avec toi, j’ai publié ces photos ici a FB que même les divers membres de ma Famille Cherkaoui-Bouafi-Jbilou-Taleb Hmad Ait Youssi et Hattab n’avaient jamais vu auparavant.Sur le devant de la photo a gauche, Bouchaib Lahlali Gardien des buts qui a succédé a Bouafi Ahmed comme Titulaire a l’EJUC.  Cette photo avec Morocco national handball team a Alger en 1967 au milieu on reconnait Larbi Mouissa, notre Capitaine de Morocco national handball team de 1972 dont je faisais partie.Voila aussi ci-bas une photo de nos empreintes sur la Salle des Sports d’El Jadida – Mazagan – Maroc avec l’Equipe de Hand Ball et cela sans parler des équipes de Hand Ball au Lycée Mixte / Ibn Khaldoun et au Colleges Poly / Abou Chouaib et Mohamed Rafy ou nous avions aussi fait vibrer les filets avec Ghiadi, Dehbi et Mokhtar Jahidi et Naim Si Mohamed comme nos Professeurs de GymnastiqueSur une de ces photos, je prends le défenseur a contre-pied et cela sur le sol, comme une passe de Rock and Roll, j’ai les pieds penchés sur le coté, cette technique est en réalité une feinte vers la gauche en premier sans changer de place, juste en faisant semblant de tirer vers la gauche et juste en penchant les épaules et aussi cabrant le corps vers la gauche et tout cela juste pour donner de l’élan pour partir vers la droite.

Cette technique est de Abdellah Blinda, mon Regretté Ami et Coéquipier dans Morocco national handball team qui était sociétaire du Fus Handball.

Photo
Picture

Said El Mansour Cherkaoui
April 26, 2015 · 

Driss Hanbali – Ez zhar Mohamed Dehbi – Ahmed Bouafi – Mamadou Fonfana – Hachad – Abdellah Blinda.

Cet Album est dédié a Si Driss Hanbali, notre Frère d’Equipe et le Frère de Abdellah Hanbali.
Driss Hanbali avait le don et le symbole des gardiens de civilisation passée, il était instruit, fort en élocution française et en histoire. Un érudit du genre de Driss Chraibi et de Abdelkebir Khattibi, notre Ould Fassi de notre Sfa aimé.

Notre Driss Hanbali déployait ses élégants bras comme les Ailes d’un Faucon des Kawsma, un pur gentleman dans les Cages des buts.

Driss Hanbali prenait la Relève d’Illustres Prédécesseurs qui ont marqué de leurs passages et de leurs sceaux les Livrets d’Or de l’Histoire Sportive de Mazagan et El Jadida et du Maroc aussi avec de profondes empreintes de platinées de diamant.

Dans ce sillage doré et diamanté, la Couronne revient au premier et au seul détenteur d’un record dans cette trajectoire historique de notre Hand Ball Marocain: il s’agit de Sidi Ahmed Bouafi, l’Aigle des Collines de Bouchrit jusqu’à l’Alcôve de son propre Ancêtre et Saint Sidi Bouafi, l’homme que même l’Administration Française ne pouvait bouger de sa place éternelle. Si Ahmed Bouafi demeurait aussi ferme dans les cages et acrobate sur la limite de la ligne des six mètres.

Si Ahmed Bouafi fut et demeura jusqu’à cette date le seul Gardien de But métamorphosé comme un Avant Centre de pointe a l’horizontale doublé d’un Ailier voltigeur de gauche et de droite et en tant que tel, il connaissait les yeux fermés les forces, les acquis, les routines et même les faiblesses de tout gardien de but qu’il soit. Si Ahmed Bouafi fut sélectionné dans l’Equipe Nationale Marocaine de Handball – Morocco national handball team (Équipe du Maroc de handball… dans ces deux positions en deçà d’être le Capitaine de la même Morocco national handball team (Équipe du Maroc de handball… a plusieurs reprises et par la suite Arbitre National et Entraîneur.

Driss Hanbali prit la relève aussi de Hamid Fassi dont il incarna aussi le look et l’aisance dans la prestation et l’agilité des jeux de jambes, il possédait des écarts tel qu’un danseur du Bolshoi et une présence élégante tel que Ben M’hamed était pour le Mazagan et le DHJ.

Driss Hanbali fut aussi le digne successeur de Bouchaib Lahlali, un rempart que nul ne pouvait aisément conquérir, c’était une présence imposante et une gueule qui faisait fuir les amateurs. On ne pouvait approcher ses bois, il était aux aguets comme s’il avait un rétroviseur et ses yeux pouvaient dénicher les tirs les plus obliques et les plus durs a parer venant des ailes.

Pour se chauffer, Bouchaib Lahlali utilisait les médecine balles et double survêtement et tout cela derrière la cage. On l’admirait de loin et par la suite lorsqu’on est devenu assez grand, il nous invita dans la maison de sa Famille du cote de la Place Moulay Hassan, un voisin des Sahel et de notre Grand Père Khalifa Taleb Hmad Ait Youssi. En fait, son Père était Caid aussi. Bouchaib Lahlali continua sa carriere comme Garde du Corps Rapproché de l’Actuel Roi du Maroc du vivant de Moulay Hassan.

Driss Hanbali était si courtois et fair-play, que Dehbi me chargeait comme j’étais le plus grand de notre Equipe de s’occuper de son échauffement en compagnie de Sila (Tantaoui Si Mohammed – de notre Derb Sfa aussi). Nous passions des moments juste pour lui dire d’avoir un regard méchant et une sortie brusque pour effrayer les tireurs et ceux qui s’aventuraient dans la zone.

Au Café Cherif au bas de l’ancien bâtiment qui servit comme la première poste de Mazagan et juste a coté de Dédé le photographe, on le taquinait sur tout cela, Abdellatif Cherraf faisait partie de notre Cour dans ce domaine. Il ne pouvait nous éviter même en dehors du terrain, puisque ta Famille Hanbali habitait juste en face.

Alors, on taquinait souvent Driss Hanbali et on le poussait a faire des grimaces pour avoir une tète méchante dans la Cage.

Dehbi lui disait de rester accroché sur le poteau lorsque les tirs venaient d’une pénétration du coté des ailes.

Cela nous pris du temps pour transformer Driss Hanbali et il faut dire que nous devenons les payeurs en premier de tels changements lors des entraînements. Dorénavant, Driss Hanbali ne nous faisait plus de cadeaux, il était sur la pointe des pieds comme un tigre prêt a sauter sur toute pénétration et difficile a passer, notre sélection dans l’Equipe dépendait aussi des buts marqués durant l’entrainement et Driss Hanbali veillait au bon grain, il devenait très dur a moudre.  Ce qui nous obligea de travailler plus durement. Ah le bon temps ou tout était easy? Easy come, easy go.

On a modelé un gardien de but de foot en un excellent gardien de Hand qui pivotait comme un danseur classique sur la pointe des ongles des doigts de ses pieds, un réel régale de le voir dans les bois, un Faucon étalant ses ailes pour couvrir le nid de nos victoires.

Driss Hanbali devient aussi notre compère dans la recherche de nouvelles techniques que l’on mijotait comme des recettes personnelles, il y ajoutait ses avis de gardien de but pour nous permettre de mieux cadrer et anticiper aux réflexes des gardiens et leur faiblesses aussi. Il était un Moniteur de Sports qui savait aussi être un Maître dans notre éducation sportive doublé d’un ami sincère et respectueux avec toujours un sourire tranquille, soft et smooth qui illuminait son visage et trahissait son sérieux de toujours.

Alors, moi suivant les recommandations de Dehbi et les conseils de Abdellah Bitioui, l’initiateur des tirs arrêtés dans les 90 degrés de la lucarne, avec Dehbi, je perfectionne cette technique made by Abdellah Bitioui (Keith Richards de notre Rolling Golden Sand de la Playa) en lui ajoutant deux nouveautés comme le montre ces photos: c’est de tirer en suspension et en extension avec un arrêt en air (qui me fut inculqué en Basket Ball par Maître et Grand Joueur de Basket Bouazzaoui de l’ASS (Salé) lors des stages avec les Equipes Universitaires et Scolaires Nationales Marocaines a Casa a Ain Diab/Sbaa, a l’Ecole des Moniteurs de Sport et au Centre National Sportif de l’Agdal, fi Rbate.

Cet arrêt en air on l’a aussi appris et découvert en premier a travers les séances de revue des films sur les Globe Trotters de New York que Si Ahmed Jahidi (notre Président-Fondateur et Entraîneur du Club de Basket Ball a Mazagan-El Jadida) nous projetait a la Jeunesse et Sports a El Jadida juste en face de l’Internat du Lycee Mixte-Ben Khaldoun ou il était Surveillant Général. Si Ahmed Jahidi voulait nous faire apprendre les rudiments et les techniques de jonglage du ballon de Basket Ball.

Lors de mes stages avec la Selection Marocaine Scolaire et Universitaire de Basket Ball et ma Selection avec l’Equipe Nationale Marocaine de Basket Ball, j’ai eu le privilège et l’honneur de côtoyer Hachad, le Michael Jordan de notre Epoque au Maroc et joueur du Wydad Basket.

Badreddine Hachad du Wydad faisait avant moi cet arrêt en air pour tirer au panier et changer de main, il scorait/marquait avec la droite comme avec la gauche sans transition ou hésitation.

Badreddine Hachad fut celui qui m’ouvrit la porte de l’ASPTT MONTPELLIER OFFICIEL, c’est grâce a lui que j’ai rejoignis ce club ou je marquais par match 17 points et cela sans les 3 points que l’on a maintenant. J’ai les coupures de journaux sur ces scores.

Comme il est montré sur les photos, dans mes extensions et par rapport a tous ces Maîtres et ces Artistes pré-cités ici haut, j’ai ajouté personnellement un cassé que j’ai appris et admiré dans les prouesses de Si Ahmed Bouafi et Mamadou Fonfana, les deux voltigeurs dans les Six Mètres de la Salle des Sports de Mazagan – El Jadida avec notre EJUC en compagnie de Ez zhar Mohamed Dehbi.

J’ai ussi de jouer des matchs amicaux au Maroc avec toute ou presque la formation de l’ancienne EJUC et cela a Casablanca contre le CAFC et a El Jadida. Aussi a Paris, je faisais partie de la même équipe que Mamadou Fonfana ou on a fait revivre nos “forfaits” a El Jadida dans la Métropole.

En plus de tout cela, la seconde technique était de tirer en pivotant et cadrant le tir dans la direction opposée de l’élan pris et cela pour prendre en contre-pied le gardien de but. Cette technique fut héritée aussi de ma pratique de Volley Ball et de Foot. Avec le Volley, il fallait rester un moment, feinter pour smatcher, rester en air attendant que le contre baisse, pour faire passer la balle a coté, en quelque sorte la poser derrière le contre et le couvreur/passeur au lieu de la frapper comme un marteau.

L’influence du foot provient du fait que chaque fois qu’une contre-attaque se déroulait ou un corner était tire, je remontais le terrain depuis la ligne de défense pour marteler d’un coup de tête les centres correspondants et cela a la manière du capitaine et défenseur argentin Antonio Ubaldo Rattín (Ratine comme m’appelaient mes coéquipiers en Foot) ou Bobby Moore et les Frères Charlton de Manchester..

Sans aucune exagération de ma part, j’ai marqué des buts contre les meilleurs gardiens de but de Hand Ball dans ce monde et au Maroc (y compris les équipes allemandes de Steinhem, Grumstadt et Darmstat) si ma mémoire ne manque pas les tirs de but, en France (Montpellier, Saint Egreve), en Allemagne comme joueur local (Steinhem et Munster 08) et en Roumanie avec Morocco national handball team contre la Fameuse Equipe Steaua Bucarest de Bucaresti.

Chaque fois je rentrais sur le terrain, j’utilisais la même technique et l’Equipe adverse me fait le pressing, il charge un joueur de me suivre partout pour ne point me laisser de l’espace pour prendre mon élan et tirer par dessus les mains tendus de toute défense devant moi, vu ma taille et mes brusques changements de direction.

Les Gardiens de Notre Prestige Sportif de Mazagan / El Jadida

EJUC – UCEJ HAND BALL EL JADIDA MAROC
​- MOROCCO – STEINHEIM – GERMANY

Photo

​Said El Mansour Cherkaoui a joué contre Steinheim a El Jadida et s’est entraîné avec Steinheim en Allemagne avant de joindre SC Münster 08 

​Ce match fut arbitré par Monsieur Bouafi Ahmed, International Joueur comme gardien de but et comme avant centre de l’Équipe du Maroc de handball masculin et aussi comme ancien Joueur de l’EJUC et Stade Marocain de Rabat, section Hand Ball, entraîneur, joueur et co-fondateur du Wydad de Casablanca Section Hand Ball. — with Maataoui Joueur de l’EJUCPresident MoundibSalah Hendi, Abderrahman Mouahidi Gardien de But, Abdrahman WadjiniHanbali Driss Gardien de ButBouchaib CherguiEz zhar Mohamed Dehbi and Abdellah Bittiwi at Salle des Sports 

​http://www.handball-steinheim.de/index.php/en/.

Biographie Sportive de Said El Mansour Cherkaoui

​Bleu Azur la Couleur de Mazagan, en fait mon Pere Moulay Ahmed Cherkaoui faisait peindre les Cabines Portables en Bois qu’il louait en face du Casino de ces deux couleurs avec des trois rayures allant de haut en bas, le bleu clair et le bleu un peu contraste et entre les deux la couleur blanche comme ces deux Colombes Mazaganaises sont habillees sur cette photo. 

Quand mon Pere fut pris en flagrant délit aidant directement les nationalistes [il fut balancé par certains double-faces], une des punitions et parmi tant d’autres, on lui retira l’autorisation des cabines. Donc on hérita d’un stock de peintures dans des sots et des brosses de toutes tailles. Cette peinture etait en poudre qui ressemblait a des épices moulues. 

On colorait les tissus avec et ma Mère peignait toutes les pièces de la Dwiriya qui se trouvait a cote et derrière de notre maison de Derb Berkaoui. Franchement, maintenant que je vois ce qu’elle peignait, c’etait Kalho et O’Keeffe ensemble.

Des oiseaux, des colombes, des fleurs gigantesques et toute formes de vie dans les campagnes des Doukkala sur un fond blanc luisant de Gir. 

Des fois, juste une couleur devient un projecteur dans la remontée de l’obscurité de la mémoire enterrée.

Allah ya Rahm walidaina wa Irkhwanouna wa Akhawatouna wa Amwatouna Ajmaeen Ameen

​Dr. Said El Mansour Cherkaoui
Tout la biographie sportive qui suit après est rédigée pour montrer que Said El Mansour Cherkaoui a une expérience sportive nationale et internationale qui lui permet de témoigner a juste titre sur l’apport de Larbi Mouissa au niveau national marocain sportif.

En effet, Said El Mansour Cherkaoui a écrit cet article pour témoigner de son admiration et son respect pour un des porteurs du flambeau sportif marocain qui fut son co-équipier et compagnon de route dans les contrées Européennes lors des stages de formation et aussi il fut joueur de foot ball alors que Said Cherkaoui évoluait au Rachad d”El Jadida comme Arrière Central Titulaire et faisait partie de l’Equipe B du Diffaa Hassani d’El Jadida en tant qu’Arrière Central Suppléant. Avec le Diffa Hassani d’El Jadida, Said Cherkaoui joua dans les tournois et dans les matchs de coupe. Vu ses études supérieures étaient plus importantes, il opta d’aller en France tout en pratiquant diverses disciplines sportives qu’il avait joué au Maroc.

Said El Mansour Cherkaoui fut son intrusion dans le sport a travers le Volley Ball et l’Escrime. Sous l’impulsion de l’International Volley Balleur Bouchaib Jedlane, Said Cherkaoui a l’age de 12 faisait partie de l’équipe minime scolaire du College Abou Chouaib Doukkali qui parvint a devenir le Champion Régional et se classa deuxième en Finale a Casablanca.

Au niveau de l’Escrime, Said Cherkaoui parvint a la Finale des duels nationaux et fut Vice-Champion du Maroc catégorie Minime et cela a Rabat et a l’age de 12 ans.

Encore Cadet, Il fut retenu dans l’équipe senior de l’USEJ de Basket Ball a El Jadida, a l’age de 15 ans en 1964-1965. Il participa a la montée en première division de son club jdidi en tant que Junior et Majeur des Cinq Joueurs.

Plus tard, pratiquant le Volley Ball au Lycée et participant au Championnat National Scolaire, l’équipe du Lycée Ibn Khaldoun fut demi-finaliste au Championnat National Scolaire a Rabat dont Said Cherkaoui faisait partie en tant qu’attaquant titulaire.

Par la suite, Said Cherkaoui fut sélectionné en Equipe Nationale Universitaire et Scolaire de Basket Ball a l’age de 18 ans. Il intégra aussi l’Equipe Nationale Marocaine Civile de Basket Ball a l’age de 19 ans, et cela en 1969 – 1970, il ne fut pas traite de la maniere la plus sportive qui pouvait exister des lors.

Said Cherkaoui 

était considéré comme un pilier d’excellence par Si Bouazzaoui de Sale qui voulait l’intégrer sous sa direction dans l’Equipe Nationale de Basketball.  Toutefois, Si Bouazzaoui comme Directeur Technique avait ete en quelque sorte malmené par une sorte de mafia de Rabat dont un entraîneur qui avait l’age de la retraite etait plus intéressé par le voyage touristique pour lui et son fils que de former la nouvelle génération de Basketballeurs marocains comme le voulait Si Bouazzaoui qui avait déjà été présent dans l’élan qu’avait connu le Basketball entre 1965 et 1970.   A la dernière minute, on a fait venir un joueur du FUS qui n’avait nullement suivit le déroulement de tout le stage de formation.  La place dans l’avion qui m’était réservée par Bouazzaoui fut donnée au fils de l’entraîneur Rbati.   Cet entraîneur eut le culot de me le dire en face a savoir que son fils devrait partir en Tunisie avec lui au lieu de moi.  Il ne pouvait toucher aux joueurs de Casa, de Rabat mais El Jadida etait considéré comme un fin-fond de bled.

Par la suite, je leur ai démontré que cet entraîneur ne valait pas sa place en premier, puisque 

avec l’apport de Abderrahman Sebbar j’ai fait monter notre équipe de Basketball l’USEJ en Première Division.   Je fus donc encore une nouvelle fois sélectionné en Equipe Nationale Marocaine de Basketball pour les Jeux Méditerranéens d’Izmir avec un stage prevu en Yougoslavie.  Le stage en Yougoslavie fut annulee et on me demanda de se rendre a Bellevue, alors au lieu de retourner a ces mauvais diseurs de mal-fortune, j’ai préféré aller faire du Stop et de visiter l’Espagne, La France, la Grande Bretagne, la Belgique, la Hollande.  Pour que le Basketball ne me manque pas, j’ai emmenée avec moi Kamal Naami, un Cousin et Coequipier dans l’Equipe Juniors de l’USEJ Basketball.   Ainsi, Said Cherkaoui évolua comme pivot et défenseur central en première et en seconde division du championnat national Marocain de Basket Ball.

Par la suite, le Basketball fut malmené a El Jadida pour manque de support de la Ville et d’encadrement et même de joueurs, j’ai donc opte pour continuer a m’investir dans le Football et le Handball et le Volleyball comme autres disciplines que je pratiquais déjà en parallèle.

Said Cherkaoui aussi joua en deuxième et première division dans l’Equipe de Volley Ball d’El Jadida le JOC, l’Equipe de Volley Ball ou évoluèrent respectivement les internationaux Jdidis tel Bouchaib Jedlane, Said Okda, Ainass, Salah Hendi, Weld Si Lahsen le Frère de Baba, Nebar, Ould Haj Kamel, M’Barek, Bouchaib, Mustapha Ouled Houmane, et Ahmed Bencherki.

Said Cherkaoui pratiqua le Hand Ball comme Arrière Gauche en tant que Junior et Senior Joueur a l’EJUC et l’UCEJ entre 1969 et 1972 avec le fameux international Ez-zhar Dehbi Mohammed qui fut son entraîneur, professeur de sport et son Co-équipier en Equipe Nationale Marocaine de Hand Ball. L’EJUC est la fameuse équipe ou brillèrent des maîtres du Hand Ball Jdidi et Marocain comme:

Le Faucon Voltigeur Si Ahmed Bouafi, le Bouclier d’Acier Bouchaib Lahlali, Le tireur d’elite au  80 Dix Abdellah Bittioui, L’impassable Hsain, Le Mercurier et imprenable Mamadou Fonfana, la Muraille Harkati-Boukinane, l’Acrobate Maataoui, le plongeur Mouzina, le buteur Bouchaib Chergui, le Casse-cou Lamkaalaj, le basketeur et voltigeur gardien de but Mouahidi, le Volleyeur Salah Hendi, l’Elegant Directeur des Bois Driss Hanbali, le Robuste Weld Si Lahsen le Frère de Baba, le Ressort Sila Tantaoui Mohammed, le Dribbleur Abderrahman Wadjini, le Baroudeur Abdellatif Loutati (Barid de Marrakech)

Said Cherkaoui fut titulaire comme Arrière Central de l’Equipe de Foot Ball le Rachad Club d’El Jadida et il fut transféré au Diffa Hassani Al Jadida en 1971.

En 1973, grâce a son co-équipier Hachad, capitaine de l’Equipe Nationale de Basket Ball, Said Cherkaoui fut recruté par Monsieur Leon Cazal de l’ASPTT de Montpellier ou il évolua dans le Championnat Français de Basket Ball avec des grands joueurs tel que Bianchi et Michel Sicard et eut aussi comme adversaire le Grand Américain Tom Malone du MUC.

En même temps, il joua dans l’Equipe Universitaire de Montpellier de Hand Ball et il contribua directement a la rendre championne du Sud-Ouest de la France.

Par la suite, Said Cherkaoui devint joueur au Munster 08, une équipe de Hand Ball, une équipe de la première division du championnat de l’Allemagne.

Pris par les Etudes qu’il reprit en 1975 a l’université de Grenoble, il évolua entre 1975 et 1978 avec l’Equipe de Foot de l’Union Nationale des Etudiants Marocains dont il assura même les entraînements. Cette équipe fut sacrée vice-championne du Championnat Universitaire de la Région de l’Isère.

Poursuivant ses études a Paris, Said El Mansour Cherkaouioui rejoigna Mamadou Fonfana et jouèrent ensemble dans l’Equipe de Hand Ball de l’université de Paris VIII dans la région parisienne. Mamadou Fonfana etait Capitaine et Entraîneur de cette equipe universitaire.

En meme temps, Said Cherkaoui évolua avec le Club de Foot Ball de Bourg-la-Reine pendant 2 ans avec lequel, il raccrocha les godasses vu la recherche et les études doctorales imposèrent des voyages a l’étranger et notamment aux Etats-Unis.

Tous droits réservés a Dr. Said El Mansour Cherkaoui – Moulay Said Cherkaoui

Hassan Zhar Un palmarès inédit plein de beaux souvenirs,un parcours délicat ,= trés élègant en votre résistance et votrecourage a Moulay Said El Mansour Cherkaoui …LLAH yahhfadkom. Plusieurs de tes amis devront te rendre hommage ,ceux qui vous en coutoyés et accompagnés tout au long de votre carrière sportive et Universitaire je ne souhaiterai que vous voir se rencontrez encore une fois dans la vie..A travers ce témoignage vous nous avez révélé toute un parcours glorieux pour toi et tes amis,ainsi que l’histoire d’une belle époque(artistique,littéraire,thèatrale et sportive) de l’histoire d’El jadida dans laquelle tous ces noms bien décris et que vous avez cité etaient ( Drafat mnakhwin oulad 3aaailaat) heureux d’etre ensemble les Mazaganais pour de vrai (d bassahh nniiit lli kanou jdoudhom chaddin fi assl) ..Qu’ALLAH vous protégent tous wi ibarek fi 3markom… ” tahhiyyati khouya”

https://plus.google.com/+SaidCherkaoui/posts/QViUW8vDJRU

Said El Mansour Cherkaoui, Arriere Central Titulaire de Rachad d’El Jadida – Photo Prise au Terrain de l’Ideal Casablanca – Maroc –  Le terrain de l’Idéal Club de Casablanca ou Larbi Benbarek – La Perle Noire – a fait ses débuts footballistiques.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Larbi_Benbarek

Said El Mansour Cherkaoui – central defender at Rachad d’El Jadida – Soccer Team – Picture taken at the Field of Ideal Casablanca -Morocco – The Field of the Team l’Idéal Club de Casablanca where Larbi Benbarek – the Black Pearl – started his prestigious career.

http://en.wikipedia.org/wiki/Larbi_Benbarek

Said El Mansour Cherkaoui in France: Academic Championship in Hand Ball – University of Montpellier – Université de Droit de Sciences Economiques – Montpellier, France – 1973​

Photo
Pour nous contacter* Indique le champ requisNom *E-mail *Commentaire *ENVOYER

Said El Mansour Cherkaoui parle de la Dream Team jdidie du handball : L’EJUC des années soixante et soixante dix

Picture

Said El Mansour Cherkaoui parle de la Dream Team jdidie du handball : L’EJUC des années soixante et soixante dix

2015-06-14T14:44:33+00:00  – Mar 27, 2015

Said Cherkaoui nous ouvre la porte pour nous faire entrer dans la mémoire et l’histoire du handball a Mazagan et El Jadida et pour nous  parler de cette grande équipe jdidie du handballdes années soixante et soixante dix, mais aussi des grands joueurs l’ayant composé et des diverses techniques travaillées  d’arrache-pied au cours des entraînements, pour  s’améliorer et hausser son niveau et celui du club.
Un réel plaisir de l’écouter et de le lire.

«  D’abord il y a Sidi Ahmed Bouafi, l’Aigle des Collines de Bouchrit, à deux pas de l’Alcôve de son propre Ancêtre : Le Saint Sidi Bouafi. Je me rappelle qu’Ahmed Bouafi demeurait aussi ferme dans les cages et acrobate sur la limite de la ligne des six mètres. Il  fut et demeure à ce jour, le seul et unique Gardien de But  qui s’est métamorphosé en Avant Centre de pointe, doublé d’un voltigeur Ailier, aussi bien de gauche que de droite. Cette polyvalence, lui donnait un avantage certain sur ses adversaires. Il connaissait  leurs forces, leurs faiblesses, leurs rouages et notamment ceux des gardiens de but.

Si Ahmed Bouafi fut sélectionné en Equipe Nationale Marocaine de Handball. Il fut aussi et à plusieurs reprises, Arbitre National et Entraîneur. Après, c’est Driss Hanbali qui  prit la relève et devint le gardien  attitré de l’équipe.  Il remplaça  Hamid Fassi, dont il incarna l’aisance  et l’agilité des jeux de jambes. Il possédait des écarts, qu’on aurait dit, un danseur du Bolchoi. Une présence élégante pareille à celle d’un Ben M’hamed au Mazagan et au DHJ.

En dehors des terrains, Driss  était instruit, fort en élocution française et en histoire. Un érudit, de la lignée des Driss Chraibi et d’Abdelkebir Khattibi, le Oeuld Al Fassi de notre quartier bien aimé, Sfa.  Driss  déployait ses bras comme dls Ailes d’un Faucon des Kwasma. C’était un pur gentleman dans les buts. Il avait  la lourde responsabilité de prendre la Relève d’Illustres Prédécesseurs qui ont marqué de leurs passages et de leurs sceaux les Livrets d’Or de l’Histoire Sportive de Mazagan, d’El Jadida et du Maroc.

Driss était si courtois et fair-play.  Dehbi me chargeait souvent, comme j’étais le plus grand de taille de notre Equipe, de m’occuper de son échauffement en compagnie de 3sila (Tantaoui Si Mohammed – de notre Derb Sfa aussi).

On conseillait à Driss d’avoir un regard méchant et des sorties franches pour faire douter les tireurs et tous ceux qui s’aventuraient dans la zone.

Au Café Cherif, en bas de l’ancien bâtiment qui servait de première poste de Mazagan, juste a coté de Dédé le photographe, on le taquinait sur tout cela.

Driss ne pouvait pas nous éviter, même en dehors du terrain, puisque sa Famille habitait juste en face. Alors, on le taquinait souvent  et on le poussait à faire des grimaces pour avoir une tète méchante dans la Cage. Dehbi lui disait reste accroché au poteau lorsque les tirs venaient d’une pénétration des ailes. Cela nous pris du temps pour transformer Driss. Depuis, il a acquis une grande agilité. Toujours prêt à parer à  toute pénétration et donc devenu un rempart difficile à passer.

Il faut dire que les joueurs de l’EJUC sélectionnés en  Equipe nationale, avaient toujours besoin de se surpasser à l’entrainement, pour progresser et améliorer leurs techniques et Driss dans les buts, veillait au grain. Il est devenu très dur à moudre, ce qui nous obligea à redoubler d’efforts.

C’est ainsi qu’on a  modelé un gardien de but de foot en un excellent gardien de Hand. Il pivotait aisément sur la pointe des doigts des pieds, qu’on aurait dit un danseur du classique. Un réel régal de le voir dans les bois. On dirait un Faucon étalant ses ailes… pour couvrir le nid de nos victoires. Driss était devenu  notre compère dans la recherche de nouvelles techniques, qu’on mijotait comme des recettes personnelles. Il y ajoutait ses avis de gardien de but, pour nous permettre de mieux cadrer et anticiper les réflexes des gardiens.

Jamais Deux sans  trois. 1972 Said El Mansour Cherkaoui est avec les Trois Grâces ensemble ici – Equipe Nationale (et Sélection Nationale Pre-Olympique) Marocaine de Hand Ball – Allemagne, Roumanie et Tunis. – avec Klaus Schuster Entraineur National,Kassabi El Houssine – Hassan, Siraji Mohammed, Tijani AbdellatifAmri Abdelmajid Gardien de ButMazouz M’hamedEz zhar Mohamed DehbiAit Benali MustaphaKilani Ahmed Gardien de ButYousfi Mohamed MCOMohamed YousfiJghiri Brahim,Chehaiti Jamal, Loghmari Abdelmalek, Larbi mouissaMustapha DrifAjri Abdellah – Abdellah Blinda et Naciri.

Driss fut  le digne successeur de Bouchaib Lahlali, un rempart que nul ne pouvait aisément conquérir. Il avait une présence imposante. Toujours aux aguets. Ses yeux pouvaient dénicher les tirs les plus obliques et les plus durs à parer, notamment, ceux venant des ailes. Pour se chauffer, Bouchaib Lahlali utilisait les médecines balles et double survêtement. Avant, on l’admirait de loin. Par la suite, lorsqu’on a intégré l’équipe A, il nous invita dans la maison de sa Famille du côté de la Place Moulay Hassan. C’était un voisin des Sahel et de mon Grand Père, Khalifa Taleb Hmad Ait Youssi.

Ce fils de caïd  était Garde du Corps Rapproché du Roi du Mohamed VI, du vivant d’Hassan II.

Sur les recommandations de Dehbi et les conseils de Abdellah Bettioui, l’initiateur des tirs arrêtés dans les 90 degrés de la lucarne, j’ai perfectionné en compagnie de Dehbi, cette technique made by Abdellah Bitioui (Keith Richards de notre Rolling Golden Sand de la Playa), en y ajoutant deux nouveautés( voir photos) :  tirer en suspension et extension avec un arrêt en air (technique piquée du Basketball du Maître et Grand Joueur de Basket Bouazzaoui de l’ASS (Salé) lors des stages avec les Equipes Nationales Marocaines, Universitaires et Scolaires a Ain Diab, à l’Ecole des Moniteurs de Sport et au Centre National Sportif de l’Agdal, Rabat. Cet arrêt en air, on l’a aussi appris et découvert, en regardant des films sur les Globe Trotters de New York que Si Ahmed Jahidi nous projetait a la Jeunesse et Sports pour apprendre les techniques de jonglage du ballon de Basket Ball.

Par la suite j’ai eu le privilège et l’honneur de côtoyer Hachad, le Michael Jordan de notre Epoque au Maroc. Hachad du Wydad faisait, avant moi, cet arrêt en air. Il le faisait pour tirer au panier ou pour changer le ballon de main. Il marquait aussi bien de la main droite que de la gauche, sans aucune transition ou hésitation. Hachad fut celui qui m’ouvrit la porte de l’ASPTT MONTPELLIER OFFICIEL. C’est grâce a lui que j’ai rejoignis ce club ou je marquais en moyenne 17 points par match et cela avant que les paniers à 3 points que n’existent.

En plus de  mes techniques d’extensions, apprises  auprès de tous ces Maîtres (Artistes) précités ici haut, j’ai ajouté personnellement un cassé, que j’ai appris et admiré dans les prouesses de Si Ahmed Bouafi et Mamadou Fonfana. Deux voltigeurs dans les Six Mètres de la Salle des Sports de Mazagan – El Jadida avec notre EJUC.

La seconde technique était de tirer en pivotant et en cadrant le tir dans la direction opposée à notre élan et prendre en contre-pied le gardien de but. Cette technique fut héritée aussi de ma pratique de Volley Ball et de Foot. Avec le Volley, il fallait  feinter avant de smatcher ; rester en air attendant que le contre baisse, pour faire passer la balle à côté.  Bref essayer de  poser la balle derrière le contre et le couvreur/passeur au lieu de la frapper comme un marteau.

L’influence du foot est que chaque fois qu’une contre-attaque est amorcée ou un corner  tiré, je remontais le terrain depuis la ligne de défense pour catapulter d’un coup de tête le cuir dans les filets.  Une tactique que j’appréciais chez le capitaine et défenseur argentin Antonio Ubaldo Rattín (Ratine comme m’appelaient mes coéquipiers du Foot) ou Bobby Moore et les Frères Charlton de Manchester.

Sans aucune exagération de ma part, j’ai marqué des buts contre les meilleurs gardiens de but de Handball au monde et au Maroc. En France (Montpellier, Saint Egreve), en Allemagne comme joueur local (Steinhem et Munster 08) et en Roumanie avec Morocco national handball team contre la Fameuse Equipe Steaua Bucarest de Bucaresti. Chaque fois je rentrais sur le terrain, j’utilisais la même technique et l’Equipe adverse me faisait le pressing. Ils chargeaient un joueur de me suivre partout et de m’empêcher d’avoir de l’espace pour prendre mon élan et tirer par dessus les mains tendus de toute défense devant moi, vu ma taille et mes brusques changements de direction.

Sur une de ces photos, je prends le défenseur a contre-pied et cela sur le sol, comme une passe de Rock and Roll. J’ai les pieds penchés sur le coté. Cette technique est en réalité une feinte vers la gauche, tout en restant sur place et en faisant semblant de tirer vers la gauche, tout  en penchant les épaules et en cabrant le corps vers la gauche. Tout cela, pour se donner de l’élan et partir vers la droite. Cette technique est d’Abdellah Blinda, mon Regretté Ami et Coéquipier dans Morocco national handball team qui était sociétaire du FUS Handball. Je m’arrête ici pour un moment, les larmes aux yeux,  la joie d’avoir partagé dans cette vie de telles aventures sportives.

Il y a aussi  les pertes irremplaçables de certains anciens coéquipiers et amis, partis trop tôt : Driss était aussi le nom de mon Beloved Frère: Si Driss Cherkaoui et grâce au sport un autre Frère : Driss Hanbali, qu’Allah les accueille dans son Firdawsse éternel parmi les Saints et les Porteurs de Messages en compagnie de tous nos parents et nos ancêtres, hbabna wa assdiqaena, Ameen. »

Photo

Said El Mansour Cherkaoui 

★ English ★ Français ★ Présentation ★

​Congratulations to the Laureates and Good Continuation for Montpellier Métropole Asptt my first team sports team in France and Europe.

★ Dr. Said El Mansour Cherkaoui Sports Awards ★
★ Montpellier Métropole Asptt Basketball Player and Team Coach ASPTT Basketball 1973
★ Player and Coach of the University Handball Team, University of Law and Economics, Montpellier, Finalist of the Regional Championships of the South of France, 1973
★ International Basketball, Morocco 1972
★ International Handball, Morocco 1970-1972
★ Member of the Pre-Olympic Team Handball Morocco 1972
★ Player of SC Münster 08 Bundesligua / First Division Germany 1974
★ Player of First Division Volley Ball, Morocco 1968-1972
★ Player of First Division and Third Division of Football in Morocco 1968-1972
★ Football Third Division Player, Bourg La Reine, France 1982-1985
★ Minor Fencing Vice Champion of Morocco 1962-1964
★ Vice Champion Minime Volley Ball, School and University Games of Morocco 1962 – 1964

​Read some corresponding indications in this link:
https://www.facebook.com/espaceathleticdecherkaoui/

★ Français ★
FELICITATIONS AUX LAUREATS ET BONNE CONTINUATION
J’ESPÈRE QU’UN JOUR CELA VA ETRE NOTRE TOUR D’ÊTRE FÊTÉ PAR Montpellier Métropole Asptt
Est ce mon ami et coéquipier a Montpellier Métropole Asptt Basketball a assistée a cette cérémonie?
Nous on a marqué l’Année 1973 de nos empreintes et marqué des paniers dans tout le Sud de la France et a Montpellier, et on attends toujours une reconnaissance de la part de notre Club Chéri Montpellier Métropole Asptt.
Moi même, j’ai marqué jusqu’à 17 points par match alors que les 3 points ne comptaient pas.
J’ai aussi entraîné et formé les cadets de Montpellier Métropole Asptt et plus tard ayant comme Assistant Coach Michel Sicard qui avec Bianchi et Mr. Léon Cazale sont restées gravées dans ma mémoire en toute beauté et reconnaissance.
★ Palmarès de Said El Mansour Cherkaoui ★
★ Joueur de Troisième Division FFF – Fédération Française de Football, Bourg la Reine, France 1982-1985
★ Joueur et Entraîneur de l’Équipe Marocaine de Football, UNEM de Grenoble, Finaliste de la Coupe et Champion des tournois interuniversitaires et des Étudiants internationaux, Grenoble 1976-1979
★ Joueur de SC Münster 08 Bundesligua / First Division Allemagne 1974-1975
★ Joueur de Montpellier Métropole Asptt Basket Ball 1973 – Entraîneur de l’Équipe Cadet Montpellier Métropole Asptt Basketball.
★ Joueur et Entraîneur de l’Équipe Universitaire de Handball, Université de Droit et d’Economie, Montpellier-La-Paillade, Languedoc-Roussillon, France, Finaliste des Championnats Régionaux du Sud de la France, 1973.
★ Membre de l’Equipe Pre-Olympique Équipe du Maroc de handball masculin 1972
★ International en Équipe du Maroc de handball masculin, 1970-1972
★ International Équipe du Maroc de basket-ball, Maroc 1972
★ Joueur de Première Division Fédération royale marocaine de volley-ball, Maroc 1968-1972
★ Joueur de Première Division et Troisième Division de Football au Maroc 1968-1972
★ Vice Champion Minime, La Fédération royale marocaine d’escrime, Maroc 1962-1964
★ Vice Champion Minime Championnat Scolaire et Universitaire, 1962-1964, Maroc

Voir quelques indications correspondantes dans ce lien:
https://www.facebook.com/espaceathleticdecherkaoui/


Sur le même thème

Arrêt sur Image : Said El Mansour Cherkaoui, commente pour nous, une photo de la fameuse équipe jdidie du Hand des années soixante : l’EJUC

Mar 26, 2015Dans “Divers”
Sidi Ahmed Bouafi, l’un des pionniers du handball Jdidi n’est plus.

Juil 31, 2016Dans “Libre Opinion”
GRAND DEUIL A EL JADIDA : REPOSE EN PAIX SSI AHMED BOUAFI….Juil 25, 2016Dans “Actulaités”

Abdellah Bettioui

Cher said ,Apres que le regrette Bouafi s est converti comme pivot puis ailier il y eut de grands gardiens , je cite Lahlou ,Ben Abdelwahed , Bouchaib lahlali Allah Rahmou,Bellali ,Tous ces gardiens etaient en Equipe Nationale .je leur disais que les portes des cages avec de tels gardiens etaient impenetrable .Saisis la nuance ! Puis ce fut ll U C E J ,anagramme de l EJUC apres son forfait General puis ce fut l epoque de Hanbali, Sila Rahimahou Allah,Mouahidi….. Je ne suis pas sur la foto car le 8 Javier 1972 je suis parti en Allemagne pour jouer au Tus Opladen puis au Bayer Leverkusen .
J’aime · Répondre · 1 an

Said El Mansour Cherkaoui

Abdellah Bettioui, tu es sur la photo qui est un extrait d’une plus grande et en ma possession, Ba Abdellah Bettioui et tu es present et bien debout, le premier a droite ayant le bras etendu sur le joueur de Steinheim avec ta chevelure au vent, et donc deux joueurs sont entre nous deux dans cette photo. Allah ya Rhamhoum Ajameen, nous avons cotoyes ensemble les meilleurs de notre generation de splendides sportifs et athletes, dont tu es un des pilers dans ma memoire de Mazaganais – Jdidis.
J’aime · Répondre · 45 sem


Arrêt sur Image : Said El Mansour Cherkaoui, commente pour nous, une photo de la fameuse équipe jdidie du Hand des années soixante et début 70 : l’EJUC

Mar 26, 2015 
 
 Si Ahmed Bouafi  était le Maître de ma destinée sportive et Handballeuse, c’est aussi le Mari de ma Sœur i et le Père de mes neveux et nièces d’El Jadida. Mon autre Maître à Jouer, n’est autre que Dehbi Ezzhar, notre  Entraîneur à l’époque, Formateur et Compagnon du Handball de notre Génération.

Photo
Photo

​Sur cette photo, on y distingue : feu Hanbali Driss, Ez zhar Mohamed Dehbi et moi (Said El Mansour Cherkaoui)  entourant ces deux co-équipiers et aussi les  deux coqueluches que j’appréciai énormément au sein de notre équipe.  Bouchaib Chergui notre Avant-Centre, l’Ailier Abderrahman Wadjini, l’.

Comme témoigné ci-dessus, notre bien-aimé et adoré Sidi Zhar Dehbi était mon Maître de Sport, mon Entraineur et Co-équipier a l’EJUC – UCEJ et en Equipe Nationale du Handball et en Equipe Nationale de Handball Préolympique de Handball. Il y a aussi Maâtaoui, un grand ailier  gauche à côté du Président du Club, Moundib  et Abdellah Bitioui (le Keith Richards of Golden Rolling Sands). .

Abdellah Bettioui notre Répétiteur, ami et coéquipier, m’enseigna comment marquer des buts dans « l’angle 90 Degré » avec feu Driss Hanbali dans les buts ou feu Si Mohammed Tantaoui (Alias 3sila) et Abderrahman Mouahidi qui figure accroupis a gauche a la quatrième position et vêtu d’un survet [ Abderrahman Mouahidi est aussi un très bon joueur de Basketball et il a débuté avec moi dans l’USEJ de Basketball au niveau Cadet] comme il fut aussi notre gardien de but comme Si Mohammed Tantaoui de notre équipe de football a la plage.

Lors de  nos   déplacements, mais aussi lorsqu’on se relaxait au café  l’Etoile de l’Atlantique (Najmate Al Mouhit) et dessus les cabines, entre le Parc Lyautey et les vagues déferlantes de la Playa, …

Abdellah Bitoui nous chantait toujours de  merveilleuses  chansons de son répertoire mais aussi parmi ses chansons préférées de l’époque. Il aimait  plus particulièrement, faire durer le solo de sa guitare en jouant : Baby Su Zi Quiou, comme on le prononçait a l’époque.

On voit aussi sur cette photo sur le flanc droit, Chergui Bouchaib, devant Dehbi, assis a coté de Wadjiny juste devant de Driss Hanbali. Cette équipe était notre formation et fut la meilleure de notre génération a nous. Elle était composée de quatre Sélectionnés, qui participaient aux stages de formation de l’Equipe Nationale Marocaine de Handball, il s’agit de Dehbi,, Abdellah Bitioui,, Bouchaib Chergui, et Said El Mansour Cherkaoui.

Autre photo de l’EJUC avec Si Ahmed Bouafi dans les bois (buts)

Photo

​Made in Mazagan and Morocco by Said El Mansour Cherkaoui is licensed under a Creative Commons Attribution-NoDerivatives 4.0 International License.
Based on a work at http://madeinmazagan.weebly.com/

.